Défigurés, ils retrouvent un visage...

David et Viktor ont été défigurés par des bonobos dans leur Congo natal. Inopérables sur place faute de chirurgiens plasticiens qualifiés, c'est à l'hôpital européen Georges-Pompidou à Paris qu'ils sont soignés et bénéficient d'actes de chirurgie réparatrice élaborée. Et pour redonner une forme humaine à des visages, il ne faut pas forcément passer par une greffe de face. La reconstruction plastique reste la solution privilégiée.

Rédigé le , mis à jour le

Défigurés, ils retrouvent un visage...
Défigurés, ils retrouvent un visage...
Sommaire

Reconstruire un visage

Attention, les images de chirurgie peuvent heurter la sensibilité de certains

Les bonobos sont une espèce de singes en voie de disparition. Pour les protéger, il existe un sanctuaire en République démocratique du Congo.

Victor Likofata et David Mokamoa travaillaient dans cette réserve depuis de nombreuses années. Tout se passait bien, jusqu'en août 2011, où ils sont attaqués par des bonobos qui les ont défigurés.

Après cet accident, les deux hommes sont venus en France afin de se faire opérer et retrouver peu à peu un visage

Reconstruction du visage : des résultats remarquables

Entretien avec le Dr Alexandre Marchac, chirurgien plasticien à l'hôpital européen Georges-Pompidou (Paris) et avec Victor Likofata et David Mokamoa, patients défigurés

Victor Likofata et David Mokamoa ont bénéficié de la toute dernière opération de chirurgie reconstructrice à l'hôpital européen Georges-Pompidou.

Avec leur médecin, le Dr Alexandre Marchac, ils étaient les invités du Magazine de la santé mercredi 27 novembre 2013.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Et aussi :

  • Lolayabonobo
    Sanctuaire des bonobos en République démocratique du Congo