Cancer au cinéma : les scénaristes doivent revoir leur copie

Au cinéma, les histoires de cancer finissent toujours mal. Quatre-vingt-deux films qui évoquent le cancer et pas une once d'espoir. C'est le triste constat fait par le Dr Luciano De Fiore de l'Université Sapienza, à Rome.

Rédigé le

Cancer au cinéma : les scénaristes doivent revoir leur copie
Cancer au cinéma : les scénaristes doivent revoir leur copie

L'étude, qui sera présentée au 37e Congrès de cancérologie à Vienne, révèle des scénarios loin de la réalité thérapeutique.

A la radiothérapie ou encore la chirurgie, les scénaristes préfèrent la chimiothérapie. Or, on sait aujourd'hui, que dans la majeure partie des cas, les trois stratégies thérapeutiques sont combinées pour soigner les patients atteints de cancer.

Le Dr Luciano De Fiore déplore aussi le sort réservé aux personnages malades. Dans 46 films, sur les 82 films passés au crible, il était question de mort.

La leucémie, les lymphomes ou encore les tumeurs cérébrales, sont davantage mis en scène que des formes de cancers plus fréquentes, comme le cancer du sein. Dans 21 films, le type de cancer n'est même pas indiqué.

Près de 17 000 personnes sont réunies à Vienne pour cinq jours, jusqu'au 2 octobre 2012, et plus de 2 000 études seront présentées au cours du 37e Congrès de cancérologie organisé par la Société européenne pour l'oncologie médicale (ESMO).

Source : "Cancer in the Movies", ESMO, 20 septembre 2012

A lire aussi :