704 traumatismes crâniens causés par « la potion magique »

Dans une étude étonnante, des neurochirurgiens de Düsseldorf révèlent que les Romains de la bande dessinée « Astérix », sont victimes de 704 traumatismes crâniens, dont 13 cas graves.

Rédigé le , mis à jour le

704 traumatismes crâniens causés par « la potion magique »
704 traumatismes crâniens causés par « la potion magique »

Le petit village gaulois résiste encore et toujours à l’envahisseur. Son secret ? La potion magique, qui permet aux gaulois de se défendre à coups de menhir. Et qui sont les premières victimes ? Les Romains.

Dans les 34 publications que compte la série, des chercheurs allemands ont noté 704 cas de traumatismes crâniens (dont plus de la moitié provoqués par les héros de la BD, Astérix et Obélix). Dans 83 % des cas, l’étude révèle que ces traumatismes sont causés par un dopant à base de gui, appelé "potion magique". Cette substance, préparée par le druide Panoramix, décuple la force des villageois, mais peut aussi être utilisée en tant que traitement.

Dans un album, l’administration de "la potion magique" a produit une récupération rapide de la victime, ainsi qu’une disparition de tous les symptômes, dont l’altération de la conscience, qui reste la conséquence la plus courante. Dans 31,9 % des cas, l’altération de la conscience reste légère. Les troubles  plus graves sont, heureusement, plus rares (1,8 % des cas, dont un décès).  Les chercheurs se sont étonnés de cette évolution favorable, en comparant avec l’évolution habituelle des traumatismes crâniens, qui conduisent à la mort dans 20 à 30 % des cas. Un processus de guérison d’autant plus étrange "qu’il n’y a pas de procédure de diagnostic, ni de prise en charge".

Que conclure de cette étude ? Que les Romains ont le crâne solide, mais que la perte du casque (dont le port est obligatoire), et la prise de dopant sont indéniablement liées à une grave altération de la conscience dans la plupart des cas.

Source : "Traumatic brain injuries in illustrated literature: experience from a series of over 700 head injuries in the Asterix comic books",
Acta Neurochirurgica, Vol. 153, N° 6, Springerlink

En savoir plus

Sur Bonjour-docteur :

Ailleurs sur le web :