À quel stade faut-il impérativement se faire opérer des varices ?

À quel stade faut-il impérativement se faire opérer des varices ?

Rédigé le , mis à jour le

À quel stade faut-il impérativement se faire opérer des varices ?

Les réponses avec le Dr Marie-Hélène Dupriez, angiologue-phlébologue :

"Le choix de l'opération dépend des symptômes mais pas uniquement. Avec des saphènes de gros calibre on a des risques de complications comme une phlébite qui, si elle se complique en embolie pulmonaire, pourrait engager le pronostic vital. Des varices dilatées peuvent être une indication chirurgicale. Les patients peuvent aussi faire part d'une gêne importante. Leur souffrance réclame une intervention. Mais il n'y a pas un critère à partir duquel on décide une intervention chirurgicale. On se base sur plusieurs critères.

"En dehors de la phlébite, les autres risques des varices sont les hémorragies. Elles sont devenues rarissimes puisque maintenant les varices sont prises en charge beaucoup plus tôt. Des troubles trophiques sont aussi à surveiller. Les troubles trophiques sont des troubles au niveau de la peau et comportent plusieurs stades : eczéma variqueux, hypodermite, une inflammation s'intalle au niveau du tissu sous-cutané. Tout cela annonce l'ulcère variqueux, plaie chronique qui n'a pas tendance spontanément à cicatriser. Mais on voit de moins en moins de complications car les varices sont prises en charge de plus en plus tôt.

"Les hommes consultent plus tard que les femmes. Et quand ils viennent en consultation, ils se trouvent souvent au stade de complication (phlébite, ulcère…)."

En savoir plus

Dossier :

Questions/Réponses :

* Les réponses avec le Dr Marie-Hélène Dupriez, angiologue-phlébologue

Sponsorisé par Ligatus