Diabète de type I : le succès durable de la greffe de cellules pancréatiques est confirmé

En 2004, une équipe de recherche de l'INSERM annonçait la réussite d’une greffe de cellules pancréatiques chez un patient atteint de diabète de type I. Cinq ans après, 14 patients atteints de diabète sévère ont bénéficié de cette nouvelle thérapie cellulaire. La majorité d’entre eux garde un équilibre glycémique satisfaisant en l’absence d’injection insuline.

Rédigé le , mis à jour le

Diabète de type I : le succès durable de la greffe de cellules pancréatiques est confirmé

Les résultats de cet essai clinique sont publiés dans la revue Diabetes Care.

L'objectif de la thérapie cellulaire est de restaurer une fonction biologique déficiente, ici la sécrétion d'insuline. La technique utilisée par les chercheurs de l'Inserm et les équipes médicales du CHU de Lille, consiste à transplanter chez le patient diabétique de nouvelles cellules pancréatiques saines. Les îlots de Langerhans sont préparés au laboratoire à partir du pancréas d'un donneur, puis administrés au patient par une perfusion dans la veine du foie, où ils vont s'implanter pour sécréter l'insuline et réguler la glycémie.

Grace à l'utilisation de nouveaux traitements anti-rejet, les premiers succès ont permis au début des années 2000 de valider le principe de la greffe d'îlots chez les patients atteints de diabète de type 1 sévère.

En savoir plus :