Visites interdites dans les maternités : un soulagement pour les jeunes mères ?

Au plus fort de l’épidémie de Covid, l’interdiction des visites aux nouveaux-nés et à leur maman a déboussolé les proches. Mais elle a aussi fait le bonheur de beaucoup de jeunes mères, qui avouent avoir profité d'un moment privilégié.

Géraldine Zamansky
Rédigé le
Maternité : moins de visites pour plus de sérénité
Maternité : moins de visites pour plus de sérénité  —  Le Mag de la Santé - France 5

Au début de l’été, à cause du COVID, cette maternité a fermé ses portes aux familles et aux amis. Seuls les parents peuvent être auprès de leur bébé. C'est une déception pour Léa qui a déjà vécu cette restriction à la naissance de son premier enfant pendant le confinement de l’automne de 2020. 
 
Mais peut-être que si elle est un peu plus fatiguée après son deuxième accouchement, Léa appréciera de pouvoir se reposer dans le calme qui règne désormais à la maternité. 

Faciliter le repos et l'allaitement

"Je pense qu’effectivement plus l’accouchement a été difficile, plus le corps a été soumis à rude épreuve. Parfois, pour certaines femmes, il y a un défilé un peu permanent et des visites qui s’enchaînent sans possibilité de repos. Effectivement, ça peut avoir un vrai impact sur l’état de fatigue, la durée d’hospitalisation et donc le retour à la maison", explique la Dr Aurélie Vincent, gynécologue-obstétricien, à l'Institut Mutualiste Montsouris.
 
L’interdiction des visites permet aux jeunes mères de mieux récupérer. Mais ce n'est pas tout."Ce qui est très très marquant, c’est pour l’allaitement, c’est vraiment au rythme du bébé… c’est jour, nuit… Le fait de pouvoir se reposer dans la journée crée une fatigue un peu moins intense. En termes de pudeur aussi, ce n’est pas toujours évident de donner le sein avec des gens qui vous visitent", confirme Marie Martins Ferreira, sage-femme, Institut Mutualiste Montsouris.

Une atmosphère apaisée dans les maternités

Les parents et les bébés vont donc en général beaucoup mieux depuis que la protection contre le virus leur permet de vivre à leur rythme.   

"Les bébés mangent, dorment et souvent, ils sont quand même perturbés par les visites, par le brouhaha. Passer de bras en bras, ce n’est pas toujours évident, ils sont fragiles. La maman n’ose pas dire non, il y a la famille, la belle-famille, le bébé est balloté. Vraiment, il n’y a que des avantages à cette interdiction de visites !", confirme la Dr Rita Ajami-Sammouri, pédiatre à l'Institut Mutualiste Montsouris.  
 
Un bilan très partagé au sein l’équipe soignante qui apprécie, en plus, de travailler dans une atmosphère apaisée. 

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !