Une ministre israélienne privée de COP26 à cause de son fauteuil roulant

Lundi, Karine Elharrar a dû patienter plusieurs heures avant de pouvoir accéder à la COP26 de Glasgow. La faute à des infrastructures inadaptées aux personnes handicapées.

Mathis Thomas
Rédigé le , mis à jour le
Karine Elharrar et James Cleverly, ministre d'Etat anglais, durant la COP26.
Karine Elharrar et James Cleverly, ministre d'Etat anglais, durant la COP26.  —  Twitter : @JamesCleverly

Une situation ubuesque, mais pourtant encore bien trop fréquente pour les personnes à mobilité réduite. Ce lundi, à l'ouverture de la COP26 qui se déroule à Glasgow, en Ecosse, la ministre israélienne de l’Energie n’a pas pu rejoindre le bâtiment où se déroulait la conférence. Atteinte de dystrophie musculaire, et utilisant un véhicule adapté pour se déplacer, Karine Elharrar a dû rebrousser chemin et regagner son hôtel. 

Selon le porte-parole du ministère, il a été proposé à Karine Elharrar de prendre une navette afin de la conduire au bâtiment. Mais le véhicule était dépourvu d'un accès pour les personnes à mobilité réduite. L’organisation de la conférence sur le climat est finalement parvenue à trouver une solution pour l’accueillir, ce mardi. 

A lire aussi : L’inaccessible métro parisien pour les fauteuils roulants

Les excuses de Boris Johnson

Dans un tweet, Karine Elharrar a regretté “que l'ONU, qui promeut l'égal accès pour les personnes avec des handicaps, n'est pas en mesure, en 2021, d'assurer l'accessibilité à cet événement”. Le Premier ministre israélien, Naftali Bennett, qui accompagnait sa ministre à la conférence, a d’abord menacé de ne pas se rendre mardi aux activités de la COP26 si sa collègue était de nouveau privée d'accès. Avant de préciser qu’il s’agissait "d'une opportunité de saisir l'importance de l'accessibilité pour tous", dans un communiqué.

Karine Elharrar a par la suite rencontré le Premier ministre britannique Boris Johnson, qui a "renouvelé (ses) excuses" et s'est dit "heureux" que la ministre de l'Energie israélienne ait finalement pu accéder au site de la conférence.