1. / Sexo
  2. / Troubles sexuels
  3. / Douleurs pendant les rapports

Des douleurs lors des rapports sexuels

Chat du 13 septembre 2013 avec les réponses du Dr Charlotte Tourmente, psycho-sexologue et Joëlle Souffir, kinésithérapeute spécialiste de rééducation périnéale. Qu'elle soit due à une malformation vulvo vaginale, qu'elle survienne après un accouchement et soit la séquelle d'une épisiotomie, qu'elle soit due à une infection locale telle qu'une mycose ou une vaginite bactérienne..., à une sécheresse vaginale hormonale dès la pré-ménopause et après la ménopause, à l'endométriose ou tout simplement qu'elle soit psychologique, par peur, manque de désir ou trouble de la libido, toutes ces causes pourront entraîner des douleurs à la pénétration et pendant l'acte sexuel. Par ailleurs, chez l'homme, il n'est pas rare de constater des douleurs au niveau de la verge. Ces douleurs se rencontrent dans deux circonstances principales qui sont les courbures acquises de la verge et la pathologie du prépuce et du frein. Des douleurs de verge peuvent aussi se voir dans les cancers de la prostate. La douleur peut également concerner l'éjaculation.

Rédigé le

Des douleurs lors des rapports sexuels
Des douleurs lors des rapports sexuels
Sommaire

Les réponses du Dr Charlotte Tourmente, psycho-sexologue et de Joëlle Souffir, kinésithérapeute spécialiste de rééducation périnéale

  • Quelles sont les causes psychologiques de la dyspareunie ?

Elles sont variables, il peut s'agir du stress, d'un conflit latent au sein d'un couple, de l'anticipation et du souvenir de la douleur provoquée par une cause organique (physique), d'une éducation culpabilisant le plaisir sexuelle, générant une culpabilité ou une honte, etc.

  • Cela fait 5 ans et demi que je n'ai plus aucun rapport car ma femme a mal depuis son accouchement.

Un examen gynécologique permettra de rechercher une cause physique. Certaines femmes après leur accouchement sur-investissent leur bébé et ont du mal à concilier le statut de femme et celui de mère.

  • Après 10 ans de rapport douloureux, l’arrêt de la contraception hormonale a été une vraie solution efficace (passage à une contraception mécanique). De plus, les sages-femmes proposent également une rééducation manuelle très efficace lors de dyspareunie. 

Si l'examen vaginal manuel est possible, la rééducation permet de masser et détendre les muscles intravaginaux et l'apprentissage du relachement musculaire. Si ce n'est pas possible, l'utilisation d'images pour se représenter la région est possible, mais les résultats ne sont pas toujours probants.

  • Est-ce que l'homme aussi peut avoir des douleurs pendant le rapport au niveau de son pénis ?

Oui, lié à une infection par exemple.

  • Depuis ma césarienne, j'ai des rapports douloureux. Les échos sont normales, j'ai fait ma rééducation périnéenne (bien que je sente encore des faiblesses à ce niveau c'est-à-dire de petites fuites). Mon kiné ostéopathe m'a dit que j'avais des adhérences, il me masse, mais rien n'a changé. Quelles peuvent être les causes de ces douleurs ?

Il s'agit vraisemblablement d'adhérences profondes, non accessibles à la main. Pour celles qui sont accessibles, ces adhérences peuvent siéger en plusieurs endroits du vagin, il faudrait faire explorer manuellement toutes les parois pour situer exactement la place et la nature (brulures, trait douloureux frottement...) Par ailleurs, le bilan douloureux doit être fait à un an de l'accouchement, elles peuvent en effet disparaitre spontanément au cours de la 1° année.

  • J'ai une endométriose, est-ce que cela peut influer sur les douleurs ? Que faire ?

Oui, l'endométriose peut en général provoquer des douleurs profondes. Certaines positions peuvent être intéressantes.

  • Ayant des démangaisons en permanence au niveau de la vulve mais n'ayant aucun germe, je ne sais plus quoi faire pour ne plus avoir ces démangaisons qui me font mal pendant les rapports égalements, que faire ?

Avez vous essayé les probiotiques vaginaux ?

  • Je souffre de vaginisme depuis 7 ans (consultation gynéco possible et normale)... Que faire ? Consultation psy ? Kiné ?

Plutôt un sexologue ou psycho-sexologue, qui verra si sur la plan physique tout est normal, mettra en place une thérapie, améliorera la connaissance de votre anatomie, vous apprendra la relaxation pour que vous appreniez à vous détendre durant les rapports, verra si une rééducation kiné est envisageable (la pénétration manuelle doit être possible). Courage, le premier pas est le plus dur mais des solutions existent.

  • Accouchement, une épisiotomie de 4 points, j'appréhende à chaque rapport sexuel, j'ai mal et ne prends plus de plaisir, du coup nos rapports avec mon conjoint sont rares, j'ai peur de mettre en péril notre couple, est-ce le fait que je n'ai pas commencé mes séances de rééducation du périnée ?

La rééducation périnéale comprend aussi le traitement des cicatrices, qui doit être fait avant la rééducation musculaire pour que tous les tissus puissent "glisser" et ne soient pas agressés en permanence. L'utilisation d'anesthésiques locaux est en général employée pour que les massages eux mêmes, fait par le kiné, ne soient pas eux mêmes douloureux.

  • Que peut-on faire pour faire disparaître des douleurs à la pénétration mais très localisées sur la partie basse de l'entrée du vagin ?

C'est en général la région douloureuse, et c'est parfois lié à une contracture de "défense" de la musculature du vagin, lorsqu'on a subi une fois une douleur dans la région. La rééducation et le massage peuvent être essayés et bien fonctionner, mais si cela ne marche pas en peu de séances, il faut consulter.

  • Lorsque mon vagin est mal lubrifié, j'ai des douleurs lors du rapport sexuel mais dès qu'il est bien librifié (à l'aide de lubrifiant), j'ai plus de douleur lors de la pénétration. Est-ce uniquement du à un manque de lubrification ou est-ce autre chose ?

Si les douleurs disparaissent une fois lubrifiée, c'est que la sécheresse vaginale est en cause. N'attendez pas d'avoir mal pour mettre des lubrifiants. Un gynécologue pourrait vous indiquer si le traitement quotidien de la sécheresse vaginale à l'aide d'ovules ou de lubrifiants est nécessaire.

  • Depuis mon épisiotomie, il y a maintenant 26 ans, et malgré un changement de partenaire entre temps justement à cause de cela, partenaire très attentionné je précise, malgré des consultations de gynécos avec moult crèmes, il n y a rien à faire, j'ai des douleurs à la pénétration. Il y a comme une sorte de redent avec un vide derrière au niveau de la suture épisio, parfois ça craque et saigne.

Certains chirurgiens gynécologues proposent une petite intervention qui souvent donne de très bons résultats après une période de cicatrisation.

  • Est-ce normal que j'ai mal pendant les rapports sexuels depuis mes deux grossesses et que ma libido ait diminué ?

La libido peut diminuer à cause des douleurs qu'on n'a pas envie de provoquer, mais il peut y avoir d'autres origines, psychologiques et/ou relationnelle. Il faut en parler avec votre gynécologue pour essayer de trouver quel est le facteur premier à votre problème.

  • J'ai accouché il y a 7 mois, j'ai eu 2 déchirures recousues sous l'urètre et à l'entrée du vagin. Depuis, les rapports sont assez douloureux. J'ai l'impression que le sexe de mon mari ne rentre pas, alors que ce n'est pas le cas. J'ai comme des sensations d'échauffement aussi. Est-ce du aux cicatrices qui sont encores récentes ?

Au bout de 7 mois, les cicatrices ne devraient plus faire mal. Ca vaudrait le coup d'en parler à votre gynécologue afin qu'il vérifie que tout va bien. Il est également possible que l'appréhension de la douleur diminue la lubrification, ce qui majore la douleur. Un cercle vicieux se met en place, même si les cicatrices ne sont plus en cause. Un psycho-sexologue vous aiderait à dépasser la douleur.

  • J'ai eu un bébé, il y a maintenant 5 ans et lors des rapports j'ai un point douloureux, qui se situe d'ailleurs, dans mes souvenirs, à l'endroit même où j'ai eu un point de suture. Je pensais qu'elle allait disparaître avec le temps mais pas du tout... Que faire ?

Consultez, il y a des gynécologues et des dermatologues spécialisés qui pourraient reprendre les points douloureux des cicatrices.

Oui. Videz bien votre vessie avant chaque rapport et voyez votre médecin pour un traitement.

  • Depuis maintenant 1 an, j'ai très mal lors des rapports, ma vulve s’échauffe et gonfle énormément, j'ai constamment des pertes blanches depuis très abondantes, très épaisses et blanches, j'ai consulté un tas de gynécos fait un tas d'examens mais aucune cause tout va bien à priori sur le plan médical. Mon conjoint et moi sommes desesperés et frustrés, que faire ?

Il s'agit peut-être d'une vulvodynie, il faudrait trouver un spécialiste dermatologue dans votre région.

Consultez en service neurologique spécialisé, la névralgie pudendale déclenche plusieurs niveaux de gènes douloureuses et chacune peut avoir sa réponse thérapeutique. Le sujet est vaste et complexe.

  • Je souffre de vaginisme primaire, aucune pénétration n'a jamais été possible. Depuis un an maintenant, je consulte une sexologue, une kiné, je me suis même faite opérer car soit-disant j'étais trop étroite mais rien n'y fait... Aujourd hui je n'ai plus aucune libido, je supporte même plus que mon compagnon me touche. Notre vie sexuelle est inexistante. Je ne sais plus vers qui me tourner.

La douleur est un tue-libido. Il faut beaucoup de patience pour améliorer un vaginisme, ne désespérez pas. Consultez à nouveau un sexologue ou psycho-sexologue. Courage !

  • Comment traiter une dyspareunie ?

Il y a plusieurs sortes de dyspareunie, et les propositions de traitements sont différentes. Il faut consulter pour déjà déterminer l'origine.

  • Lors des rapports, je ressens lorsque le pénis de mon conjoint tappe contre le col, une douleur assez forte que je situe au niveau des ovaires comme les douleurs que l'on ressent avant les règles et qui vous plie brusquement en deux du coup, je me crispe et j'ai encore plus mal. J'ai consulté plusieur médecins et gynécologues qui me répondent que c'est psychologique évidemment !

La levrette entraîne une pénétration très profonde, un utérus rétroversé peut être en cause. Essayez les positions moins profondes, variez les plaisirs pour ne pas focaliser sur votre douleur.

  • Cela fait 7 ans que je suis avec mon copain, depuis 2 ans j'ai du mal à avoir des rapports intimes avec lui et depuis plus de 6 mois nous n'avons rien fait. Lors des rapports, dès la pénétration, je ressens des douleurs, quelles solutions sont à envisager pour pouvoir me détendre et ne plus appréhender ces moments ?

Consultez un gynécologue afin de vérifier qu'il n'y a pas une infection, une cause organique (physique). La pratique de l'hypnose donne de bons résultats pour se détendre et apprendre à vivre au présent, sans penser à la douleur passée ni celle à venir.

  • Est-ce que la psychothérapie est bénifique pour les dyspareunies ?

Après examen gynécologique complet et recherche de germes possibles, tout à fait mais elle peut être accompagnée de traitements locaux et de massages.

  • Que faire en cas de lichen scléro atrophique, les traitements possibles et les soins pour atténuer la douleur ?

Il faut consulter un dermatologue. Les lubrifiants sont indispensables, ou les gels hydratants.

  • Je n'ose plus avoir de rapport car après chaque rapport j'ai des mycoses qui reviennent même si je les traite. Ai-je un gros problème ? Je n'ose pas aller voir un docteur.

Osez, ils sont habitués : c'est leur métier. Les traitements que vous prenez ne sont vraisemblablement pas adaptés, il faudrait faire un prélèvement afin de s'en assurer.

  • Les brides hyménéales sont-elles fréquentes et quelle type de douleur peuvent-elles provoquer ?

Elles sont fréquentes chez la femme dès les premiers rapports, les douleurs quand elles existent sont variables. Un examen gynécologique simple les met en évidence.

  • Après ma ménaupose, j'ai souffert d'une sécheresse vaginale aïgue - traitée depuis - avec des ovules 2/semaine et une pommade à utiliser au début des rapports pendant les préliminaires. J'ai tellement souffert et j'angoisse tellement que ma vie sexuelle est désormais vide au grand dam de mon mari !

Une thérapie auprès d'un sexologue ou psycho-sexologue vous permettrait d'apprendre à vous détendre (relaxation, hypnose,...). C'est normal d'appréhender la douleur mais vous pouvez apprendre à dépasser ces souvenirs désagréables et à profiter d'un renouveau sexuel.

  • Est-ce que les injections de botox dans le périnée peuvent s'avérer efficaces pour diminuer une zone de rougeur à l'entrée du vagin (zone qui se trouve irritée lors des rapports) ?

La toxine botulique n'a pas cette indication, elle crée une "paralysie" transitoire de la fibre musculaire, et une zone irritée ne semble pas à priori neurologique.

  • Mon copain fait une mycose et je ne sais pas s'il existe des crèmes ou autre pour mon vagin car depuis qu'il en fait, il m'arrive d'avoir une sensation de brûlure mais le lendemain plus rien.

Il faudrait des prélèvements pour vérifier s'il s'agit d'une mycose ou d'une autre infection et avoir un traitement adapté.

  • Est-ce que le fait de ne pas avoir eu de séances de rééducation périnéale peut être une des raisons de rapports douloureux ?

Non, la rééducation peut traiter certaines douleurs le plus souvent cicatricielles, mais l'absence de rééducation ne crée pas de douleurs.

  • Après chaque rapport depuis toujours, en allant faire pipi, ça me brûle atrocement et le lendemain également. Avant mes grossesses, ça me le faisait mais avec beaucoup moins d'intensité. A quoi est-ce dû ? Mon gynéco m'a dit que ça devait être dû à des bactéries qui remontent dans le vagin, et qui provoqueraient les brûlures. Il m'a donc prescrit des gélules à mettre...

Oui, il peut s'agir de cystite provoquée par les rapports (videz bien votre vessie avant le rapport, buvez bien de l'eau). Il peut également s'agir d'une inflammation de l'urètre (après un cunnilingus par exemple), ou de manifestations urinaires d'une atteinte vaginale.

  • Est-ce que la relaxation est bénéfique pour les dyspareunies ?

Oui.

  • Depuis la ménopause, je ressens douleurs et brûlures à la pénétration et constate une sécheresse vaginale quelque soit l'intensité de mon désir, que faire ?

Consultez pour savoir si votre problème n'est pas une indication de traitement oestrogènique, au moins par voie vaginale.

  • Comment trouver un sexologue (province) car non repertorié sur les pages jaunes, site ameli, etc... Les consultations sont-elles remboursées ?

Sur le site du syndicat des médecins sexologues (consultation prise en charge dans ces cas-là) ou des psychologues sexologues.

  • Je suis avec mon petit ami depuis 2 ans et j'ai toujours eu des douleurs lors des rapports. J'ai déjà tenté d'en parler plusieurs fois à ma gynécologue mais elle me dit que c'est uniquement psychologique, que si je ne suis pas capable de me détendre lors des rapports, je ferais peut-être mieux d'entrer dans les ordres. Je ne sais plus quoi faire. A qui en parler et comment m'en sortir ?

Voilà une grosse punition ! Peut être prendre un autre avis et voir un sexologue avec votre petit ami.

  • J'ai 19 ans, la prise d'antidépresseurs et d'anxiolytiques peut-elle être responsable de la disparition totale de ma libido ? J'en ai pris de décembre 2012 à mai 2013. Et mes rapports sont très douloureux avec mon compagnon que j'aime, alors que j'ai arrêté mon traitement depuis le mois de mai. Mais je ne ressens plus de plaisir depuis que mon premier copain m'a quitté.

Alors, oui certains médicaments peuvent diminuer la libido et la douleur fait également baisser l'envie de rapport sexuel puisqu'ils sont douloureux. Mais il y a peut-être un facteur psychologique : regrettez-vous votre premier copain ? Vous autorisez-vous à ressentir du plaisir avec un autre que lui ? Cela se passe-t-il bien avec votre ami actuel... ?

  • Est-ce que les douleurs vaginales peuvent entraîner une diminution voire une extinction de la libido ?

Bien sûr, d'abord parce qu'on entre dans un cercle vicieux douleurs/crainte de la douleur/défense, et puis parce que la sexualité est un domaine délicat et que si ça fait mal, il est légitime d'être un peu découragé(e) et de na pas souhaiter recommencer.

  • J'ai 42 ans et toujours eu mal au début de la pénétration et j'amais connu d'orgasme vaginal. Est-ce du au fait que je n'ai jamais eu d'enfant et à qui dois-je m'adresser pour résoudre ces problèmes ?

Peut-être est-ce dû au fait que vous êtes un peu tendue au début du rapport, que vous n'êtes pas assez lubrifiée au début du rapport, ne négligez pas les préliminaires. Il faudrait également un examen gynécologique afin de vérifier que tout est ok. Consultez votre gynécologue ou un sexologue.

  • Je suis ménopausée depuis 4 ans et depuis 1 an environ je souffre de douleurs vaginales au moment des rapports, la gynéco m'a prescrit une pommade à base d'hormones à mettre à l'entrée du vagin un jour sur deux, existe-t-il d'autres produits, crème, huile pour lubrifier les muqueuses qui sont très asséchées à utiliser plus rapidement au moment des rapports. Je précise que j'ai la peau assez fragile.

Beaucoup de labos sortent des produits de plusieurs types facilitant la lubrification, qui ont plusieurs modes d'action : probiotiques, acide hyaluroniques, produite à base d'huile essentielles etc... Renseignez vous auprès de votre pharmacien.

  • Même par voie vaginale, les traitements oestrogéniques provoquent des saignements.

Le choix de l'oestrogène vaginal doit être fait par votre gynécologue en fonction de vos antécédents et de votre tolérance.

  • J'ai souvent mal à l'intérieur du vagin, comme une impression de déchirure avant même la pénétration, quand je commence à être excitée, à quoi cela peut-il être du ?

Il faudrait préciser : la douleur est juste avant la pénétration et ne dure pas, elle dure au moment de la pénétration, après,... ? Il faudrait en parler à votre gynécologue.

  • La contracture musculaire reste t-elle s'il y a un changement de position durant le rapport ?

La plupart du temps oui, mais certaines positions sont plus douloureuses que d'autres parfois. Si la contracture n'est pas trop importante, il faut trouver votre position confortable.

  • Où trouver ce chirurgien expert en réparation fine d'entrée du vagin car ce n'est mentionné nulle part sur leur cv ? Voilà un homme qui me changerait la vie depuis tant d'années que j'ai ce problème qui empoisonne ma vie amoureuse.

Je ne peux pas répondre à cette question, mais il doit exister sur Internet des listes de services spécialisés avec le mot clé "pathologies vulvaires".

Internet rubrique "rééducation périnéale, ou pelvienne, ou pelvipérinéale ou urogynécologique IDF.

  • Depuis la ménopause, je ressens des brûlures et douleurs à la pénétration malgré l'utilisation de crèmes oestrogéniques. Les seins peuvent être douloureux aussi. La kiné serait une solution ?

Les tensions au niveau des seins peuvent être dues à un manque de progestérone/excès d'oestrogènes. Les douleurs sont souvent dues à la sécheresse vaginale, le traitement n'est peut-être pas suffisant.

  • Est-ce qu'une femme qui a subit un viol dans son enfance peut avoir des douleurs pendant le rapport (traumatisme) ?

Tout à fait.

  • Après mon 1er accouchement 1998 jusqu'à aujourd'hui j'ai des douleurs comme si c'était la première fois ça fait très mal au point d'arrêter. Y a t-il une solution ?

Faire examiner le lieu, le type de douleurs par votre gynécologue, seul lui peut vous donner un conseil.

  •  Cela fait 9 mois que je suis avec mon copain et j'aimerais vraiment avoir du plaisir avec lui mais je ne ressens rien ou alors de la douleur, j'ai l'impression de n'avoir aucun désir alors que je suis amoureuse de lui et de son corps.

C'est peut-être la douleur qui diminue l'envie de rapport sexuel (par anticipation), peut-être prenez-vous un médicament (contraceptif hormonal, certains antidépresseurs,...) ? Consultez un sexologue.

  • Le manque ou le nombre insuffisant de bacilles de Doderlein peut-il avoir une influence sur les douleurs et brûlures dès qu'on introduit un écarteur pour examen ou qu'on essaye un rapport sexuel avec pénétration ?

Les bacilles de D. favorisent la flore vaginale qui est nécessaire à avoir un vagin "en bonne santé" . Suivant votre âge, ménopause ou pas, votre qualité tissulaire, cela peut entrer en jeu, mais il peut aussi y avoir des rasisons multiples en même temps.

  • Très souvent, j'ai de fortes démangeaisons à l'intérieur du vagin suite aux rapports. J'ai aussi souvent des douleurs pendant les rapports (parfois à l'entrée du vagin durant la pénétration (brûlures), ou bien un mélange de douleurs et de plaisir (assez perturbant) à l'intérieur du vagin). Quand je n'ai pas mal, je ne ressens rien. Tout cela est-il lié ? Est-ce normal ?

La douleur n'est jamais normale. Un bilan auprès d'un gynécologue et d'un sexologue médecin serait intéressant.

  • A 23 ans, j'ai besoin de lubrifiant à chaque rapport pour ne pas avoir mal, puis-je être sujette à la sécheresse vaginale ?

La lubrification vaginale nécessaire à un rapport confortable est créée à la fois par le désir et par la physiologie hormonale. Il faut éliminer les raisons organiques d'abord c'est à dire demander à votre gynécologue, si votre équilibre hormonal est correct.

  • Malgré un traitement pour les mycoses, et malgré l'utilisation de lubrifiant j'ai toujours des fissures et une inflammation après les rapports. A quoi cela peut il être dû ? Que faire quand aucun gynéco n'a la solution ?

Demander à votre gynécologue s'il ne serait pas utile de vous proposer un traitement de restauration des muqueuses après un traitement anti mycose ; parfois ces traitements peuvent irriter de façon durable.

  • Il y a 9 ans, j'ai eu un rapport forcé et depuis tous les rapport sont un enfer. J'ai une sensation de déchirement ou comme si on me donnait un coup dans le ventre après de nombreuses visites au gynéco qui me dit que j'ai plusieurs kystes dans les ovaires (poli-kyste), mais qui n'explique en rien ma douleur. Mais aucune solution pour m'aider à combattre la douleur. Que dois-je faire ?

Le rapport forcé est traumatisant, peut-être le revivez-vous inconsciemment à chaque rapport ? Une consultation auprès d'un psycho-sexologue serait bénéfique.

  • Quelle est la position la moins douleureuse pendant un rapport ?

Tout dépend de l'origine et de la situation de la douleur.

  • Il y a quelques temps, j'ai ressenti une boule à l'intérieur du vagin (lors de la pause d'un tampon) et suivant le cycle une pesanteur au niveau du bas ventre. Les rapports ne sont pas douloureux mais j'ai systèmatiquement une mycose ou une cystite deux jours après. Après frottis normal, examen urinaire, toucher et echo également mon médecin ne me donne pas de réponse... Que me conseillez vous ?

La "boule" perçus à l'intérieur du vagin, associée à la pesanteur permet de soupçonner un début de descente d'organe (prolapsus) qui peuvent gêner aux rapports, du fait du frottement, de la compression des organes qui ne sont plus à leur place. Seul un examen gynécologique approfondi à la recherche d'une descente d'organes peut vous donner des précisions.

  • Suite à mon accouchement il y a 2 ans et une grosse déchirure du périnée (jusqu'au sphincter) j'ai l'impression d'avoir été recousue trop serré. J'ai eu de la rééducation mais je n'arrive pas à décontracter complètement mon périnée donc je ne peux plus avoir de rapport car trop douloureux. Selon ma gynéco tout est normal. Je ne sais plus quoi faire et je sens que ça nuit a notre vie de couple.

Une relaxation périnéale avec massage du périnée et de la cicatrice pourrait être intéressante.

  • Je souffre lors des rapports. Quand j'en parle à ma gynéco elle me dit de me détendre mais rien de plus. Que faire ?

Consultez un médecin sexologue.

  • Après mon 1 er accouchement en 1998 jusqu à aujourd'hui, j'ai des douleurs comme si c'était la première fois ça fait très mal au point d'arrêter. Y a t-il une solution ?

Une thérapie auprès d'un psycho-sexologue ou sexologue médecin, l'apprentissage de la relaxation, l'identification ou pas de facteurs psychologiques pérennisant les douleurs peut-être provoquées par la reprise des rapports sexuels après votre accouchement, le surinvestissement de votre bébé, sont des pistes.

  • Après un cancer du sein et une hystérectomie et hormonothérapie, la pénétration est devenue douloureuse et impossible, malgré gels, ovules, massages... les oestrogènes me sont-ils contre indiqués, que puis-je faire de plus ?

Les suites de cancer du sein traités par une hormonothérapie donnent souvent une atrophie vaginale. C'est votre type de cancer qui détermine si les oestrogènes vaginaux sont interdits ou pas. Vous pourriez essayer une rééducation à base de massage et de dilatateurs vaginaux qui peuvent donner une meilleur élasticité à vos tissus.

Non, une descente d'organes se met en évidence à l'examen clinique, et s'il est besoin d'un examen, votre gynécologue prescrira plutôt un colpocystogramme.

  • Ma candidose est à l'origine de brûlures locales et de douleurs pendant les rapports sexuels. Je la traite depuis déjà 3 ans avec mon gynéco et mon dermato mais elle a tendance à récidiver. Les rapports sont devenus de plus en plus douloureux avec apparition de lésions vaginales.Y a t-il une solution ?

Il existe des intolérances aux médicaments antimycoses et même des intolérances au candida albicans lui même. Il faut consulter des dermatologues spécialisés en gynécologie.

Douleurs pendant les rapports sexuels : en savoir plus

Questions/réponses :

Dossiers :

Sponsorisé par Ligatus