Comment convaincre ma compagne de suivre une thérapie de couple ?

Nous n'avons plus de relations sexuelles depuis deux ans, je veux aller voir un thérapeute de couple, mais ma compagne ne veut pas, comment la convaincre ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec Sophie Cadalen, psychanalyste :

"Il faut arrêter de vouloir la convaincre. C'est une situation très courante. Il y a un problème dans le couple, et il faut que le couple règle ce problème ensemble. Il y en a un qui veut, l'autre qui ne veut pas. Et on peut rester très longtemps dans cette configuration dans laquelle rien ne changera, ce qui inconsciemment va rassurer tout le monde. On dit qu'il faut faire des choses, il y en a un qui a une idée, l'autre n'est pas d'accord avec cette idée, mais au final rien ne se passe.

"Si un membre du couple veut faire une démarche, qu'il la fasse. Régler un problème de couple, c'est aussi se dissocier l'un de l'autre. Le couple n'est pas une entité dans laquelle on a disparu, dans laquelle on s'est fondu l'un et l'autre. Et même un problème sexuel dans le couple, cela s'est tissé à deux d'une certaine manière même s'il y en a un qui plus clairement ne veut plus, n'a plus envie… on est arrivé à cette situation ensemble. La meilleure façon, c'est que cet homme aille voir quelqu'un même si ça fait peur. On préfère y aller ensemble, on se dit que cette thérapie va sauver le couple… Or, s'il y en a un dans cette association qui bouge, souvent l'autre sans le savoir, à son insu, sans en avoir décidé, bouge aussi. Si l'un bouge et que l'autre ne veut décidément pas bouger, alors peut-être qu'il est temps de sortir de cette situation où l'autre va nous engouffrer dans son marasme.

"Très souvent le problème sexuel est le résultat de quelque chose qui est en amont, qui est détourné et qui va se traduire par la perte de désir. Dans le fait que la situation est figée, la position très courante, un veut et l'autre ne veut pas. Et tant que l'on est dans cette position où rien ne bouge, celui qui ne veut plus est rassuré parce que celui qui l'attend est bel et bien présent. Et celui qui voudrait est aussi rassuré car celui qui ne veut plus est bel et bien présent. Et s'il y en a un qui veut encore et qui commence à se poser des questions sur ce qu'il fait de sa vie, de son corps… cela bouge la scénographie. Celui qui ne voulait plus aura peut-être de nouveau envie parce que l'autre lui échappe. Cela passe par des mécanismes subtils, il ne suffit pas d'aller voir ailleurs pour ré-attirer l'autre, mais en tout cas cela bouge une mise en scène dans laquelle finalement chacun connaît bien son rôle et est rassuré par le rôle qu'il occupe.

"Si cette femme ne veut pas consulter un thérapeute de couple, soit on reste dans ce statu quo où rien ne se passe, soit l'autre qui veut quelque chose tente quelque chose. S'ils font une démarche ensemble, c'est tant mieux. Mais si elle ne veut décidément pas suivre une thérapie de couple, plutôt que de tenter de la convaincre, il faut que cet homme engage quelque chose de son côté pour peut-être tenter de l'amener finalement à une thérapie de couple."