1. / Se soigner
  2. / Vaccins

Vaccination Covid : ces ministres qui ont affolé les réseaux sociaux

C'est sans doute la première fois qu'une campagne de vaccination déclenche autant d'interêt et d'excitation. Des bras musclés, un torse bien fourni, des abdos en béton ... des ministres européens ont dévoilé bien plus qu'une simple piqûre qui n'a pas échappé aux réseaux sociaux.

Rédigé le , mis à jour le

Vaccination Covid : ces ministres qui ont affolé les réseaux sociaux
Vaccination Covid : ces ministres qui ont affolé les réseaux sociaux

Lors de la première injection du vaccin contre la Covid le 5 février, Olivier Véran a reçu une vague de compliments.

Le bras musclé du ministre de la Santé a déchaîné les réseaux sociaux. Certains ont noté qu'Olivier Veran avait pris soin de cacher son téton gauche. Ils réclament purement et simplement moins de pudeur pour la deuxième injection.

Mais Olivier Véran n’est pas le seul. D'autres ministres européens ont aussi titillé la toile.

A lire aussi : Vaccination contre le covid : des malades témoignent de leur impatience

Kyriákos Mitsotákis, premier ministre grec

Le Premier ministre grec Kyriákos Mitsotákis recevait le 18 janvier sa seconde dose de vaccin. 

A 53 ans, le Premier ministre veut susciter de l'intérêt pour la vaccination contre la Covid. Alors qu’il portait un haut à manches courtes pour sa première injection, il a choisi pour la deuxième de déboutonner sa chemise !

Zdravko Marić, ministre des Finances croate

Le 7 janvier, dix ministres du gouvernement croates étaient vaccinés publiquement, selon le Dubrovnik Times. Mais c’est l’injection du ministre des Finances Zdravko Marić qui a eu le plus de retentissement.

Sous sa veste et sa chemise, le ministre croate portait un haut à manches courtes particulièrement moulant. Les internautes lui ont donc rapidement attribué le surnom de « Captain Croatia », en référence au héros de comics Captain America, interprété au cinéma par Chris Evans.

Pourquoi un tel engouement autour de ces ministres ? La frustration due à la crise et aux restrictions sanitaires, répond cet internaute.

Reste à espérer que les vaccins permettront bientôt de lever certaines restrictions, afin de pouvoir laisser tranquille les muscles de nos ministres.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr