1. / Se soigner
  2. / Vaccins

Des vaccins obligatoires mais non remboursés à 100%, alerte MG France

Depuis le 1er janvier 2018, 11 vaccins sont obligatoires. Pourtant, huit d’entre eux ne sont pas intégralement remboursés par la Sécurité sociale.

Rédigé le

Des vaccins obligatoires mais non remboursés à 100%, alerte MG France
Le vaccin Prévenar coûte 54 euros mais n’est remboursé qu’à hauteur de 35 euros © Dr. Partha Sarathi Sahana on Visualhunt.com

Le principal syndicat de médecins généralistes MG France déplore le faible nombre de vaccins intégralement pris en charge par l’Assurance maladie, Dans un dossier de presse publié le 6 septembre. Depuis janvier 2018 en effet, si 11 vaccins sont obligatoires chez les nouveaux-nés, seuls huit d’entre eux sont entièrement remboursés par la Sécurité sociale. "Les patients sans complémentaire doivent régler le ticket modérateur qui s’élève à près de 120 euros", déplore MG France. Et les personnes à faibles revenus sont les plus touchées : comme le note le syndicat, 16% des chômeurs n’ont pas de complémentaire santé.

Les plus pauvres ont plus de mal à se faire vacciner

MG France prend notamment l’exemple du vaccin Prévenar, administré pour se protéger des infections à pneumocoques. Celui-ci coûte environ 54 euros, mais n’est remboursé qu’à hauteur de 35 euros. Il reste donc 19 euros, pris en charge par une mutuelle pour ceux qui en disposent. Une somme qui peut sembler dérisoire pour certains, mais qui pèse dans le budget des foyers les plus modestes. Résultat : ce sont les populations les plus pauvres qui ont le plus de mal à se faire vacciner. Un comble pour MG France, qui affirme que la vaccination est de manière générale bien acceptée.

La vaccination reste gratuite dans les centres de protection maternelle et infantile (PMI) et dans les centres de vaccination. Depuis le 1er janvier 2018, les vaccins contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche, l’Haemophilus influenzae b, l’hépatite B, le méningocoque C, le pneumocoque, la rougeole, les oreillons et la rubéole sont obligatoires avant l’âge de 2 ans. Pour les enfants nés avant le 1er janvier 2018, les vaccinations contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite sont obligatoires aux âges de 2, 4 et 11 mois.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus