1. / Se soigner
  2. / Vaccins

Covid : l'Inserm lance un appel à volontaires pour tester des vaccins

L’Inserm recherche 25 000 volontaires pour tester des projets de vaccin contre la Covid-19. L’institut insiste sur la nécessité de trouver des personnes âgées et à risque face au coronavirus.

Rédigé le

Covid : l'Inserm lance un appel à volontaires pour tester des vaccins
Crédits Photo : © Shutterstock / Marlon Lopez MMG1 Design

L’Institut national de la santé et de la recherche médicale invite les Français à se porter volontaires pour tester des projets de vaccin contre la Covid. La plateforme pour s’y inscrire, COVIReivac, ouvre ce jeudi 1er octobre.

Les différents essais porteront sur 25 000 personnes et dureront environ deux ans. Avant de mener les tests, le comité scientifique vaccins de l'Inserm sélectionnera les vaccins les plus prometteurs parmi trente projets au stade des évaluations cliniques. Ils devraient commencer entre octobre et la fin de l'année.

A lire aussi : COVID-19 : des résultats encourageants sur les singes pour le vaccin Moderna

Qui peut participer ?

Les participants doivent avoir plus de 18 ans. Sur FranceInter, la Pr Odile Launay précise que les chercheurs s’intéresseront beaucoup aux personnes âgées, jusqu’à plus de 80 ans. 

« On va avoir aussi des personnes exposées à des risques graves comme des gens qui ont un diabète, des problèmes cardio-respiratoires, etc, » indique la coordinatrice de la plateforme. Ces personnes permettront d'étudier la réaction aux candidats vaccins des patients au système immunitaire affaibli.

« On va aussi chercher des personnes qui sont peut-être plus exposées au risque, comme des gens en contact avec le public, donc c'est très ouvert, » précise la Pr Launay. Les participants devront être suffisamment disponibles pour « revenir pour faire des prélèvements » régulièrement, indique-t-elle, « mais c'est compatible avec une vie professionnelle, familiale et sociale, bien sûr. »

A lire aussi : Vaccins Covid-19 : l'importance de tester sur les personnes âgées et les personnes de couleur

Après le questionnaire

Une fois inscrits, vous serez peut-être pré-sélectionné.e.s par les chercheurs. L’équipe indique que « si un essai a lieu dans votre région et qu’il vous correspond, un médecin vous contactera pour vous proposer d’y participer, ce que vous pourrez refuser à tout moment. » Il est possible d'être contacté plusieurs mois après avoir rempli le questionnaire.

L’ANSM et des médecins généralistes assureront un suivi des participants après la fin des essais par un dispositif spécifique, afin de « suivre la sécurité des vaccins à long terme, » précise l'Inserm.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr