1. / Se soigner
  2. / Urgences
  3. / Premiers secours

Que faire en cas d'ingestion de corps étrangers ?

Un médecin urgentiste de Châteauroux est actuellement poursuivi en justice pour avoir laissé repartir une jeune femme ayant avalé une cuillère en plastique et décédée quelques semaines plus tard.  Alors que faut-il faire en cas d'ingestion de corps étrangers dans le tube digestif ? Quels sont les gestes à adopter ? Les explications avec le Dr Gérald Kierzek, urgentiste.

Rédigé le , mis à jour le

Que faire en cas d'ingestion de corps étrangers ? - Chronique du Dr Gérald Kierzek, urgentiste, du 25 avril 2012
  • Gérald, pouvez-vous rappeler le mécanisme d'ingestion de corps étrangers ?

Dr Gérald Kierzek : "Pour comprendre les ingestions de corps étrangers et surtout ne pas confondre avec les inhalations de corps étrangers, il faut regarder une coupe anatomique. On voit que l'on a en fait deux "tuyaux" : l'un en avant qui s'appelle la trachée et laisse passer l'air que l'on respire et l'un en arrière qui s'appelle l'œsophage et qui permet d'avaler les aliments et se poursuit par l'estomac et le tube digestif. On peut parler de fausse route et d'étouffement, quand un aliment ou un objet passe dans le mauvais trou et se coince dans les voies respiratoires. Dans l'affaire de la patiente de Châteauroux, il s'agit d'une ingestion de corps étranger : la cuillère en plastique va être normalement déglutie et avalée, passer dans l'œsophage puis descendre dans le tube digestif."

  • Quels sont les risques de ces ingestions ?

Dr Gérald Kierzek : "Il y a essentiellement deux risques :

  1. La perforation du tube digestif qui dépend essentiellement du type d'objet ingéré. On voit de tout : lames de rasoir, couteau, objets pointus, clés, etc. La perforation va causer une péritonite, voire une hémorragie avec des douleurs abdominales, de la fièvre, des vomissements jusqu'à un ventre chirurgical très dur (on parle de ventre de bois). Une prise en charge chirurgicale est nécessaire en urgence sinon l'issue est fatale.

  2. Le deuxième risque est l'occlusion intestinale, c'est-à-dire que l'objet avalé, trop gros, va se coincer et ne va pas pouvoir descendre et être éliminé naturellement. Les matières et les gaz sont stoppés et là encore les douleurs abdominales sont le signe d'alerte.

"Il faut quand même se rassurer car 90 % des corps étrangers ingérés passent spontanément. Près de 10 % nécessitent des manœuvres non chirurgicales d'extraction (on les retire par une fibroscopie, c'est-à-dire une caméra avec une pince) et moins de 1 % nécessite une extraction chirurgicale."

  • Que faut-il faire quand on a avalé un objet ?

Dr Gérald Kierzek : "Tout dépend de l'objet. Si on avale son chewing-gum, pas grand chose à faire. En revanche si on avale autre chose comme un os, des arêtes, des morceaux de verre ou de plastique, il faut consulter et réaliser une radiographie. Tous ne sont pas visibles et seuls les "vrais corps étrangers" (métalliques) sont radio-opaques (on les voit à la radiographie).

"En l'absence de signes de complications (pas de douleur notamment) et pour des objets de petite taille (inférieur à 6 cm par 2,5 cm), le retour à domicile est possible avec des radiographies de contrôle pour vérifier que la progression se passe bien ; plus l'objet est dangereux (tranchant), plus on surveille de manière rapprochée les radiographies. Au moindre doute, une extraction sera proposée."

  • Que faut-il faire en cas d'ingestion de produits ou liquides ?

Dr Gérald Kierzek : "On a souvent malheureusement affaire à des ingestions accidentelles avec des enfants qui croient boire un liquide alimentaire et qui prennent un produit chimique. Certains produits peuvent causer des brûlures internes gravissimes. Il ne faut pas faire vomir, ne pas donner à boire sans avis médical (pas de lait notamment), garder l'emballage du produit chimique en cause et le produit restant et appeler le Samu Centre 15.

"Dans tous les cas, un avis médical est indispensable car certains produits ne sont pas immédiatement douloureux mais causent des dégâts internes irréversibles."

  • Peut-on prévenir ces accidents ?

Dr Gérald Kierzek : "Oui, la plupart de ces accidents pourraient être évités.

- Ne pas accumuler trop de produits chez soi.
- Ranger les produits ménagers toujours hors de portée des enfants dans des placards situés au-dessus de l'évier plutôt qu'en-dessous.
- Refermer et ranger les produits d'entretien immédiatement après leur utilisation (respecter les bouchons de sécurité)
- Laisser les produits ménagers dans leur emballage d'origine (ne jamais transvaser un produit chimique dans une bouteille ou un contenant alimentaire)
- Ne transvasez pas des berlingots d'eau de Javel et d'autres produits d'entretien dans les récipients alimentaires, et notamment dans des bouteilles d'eau minérale ou de jus de fruit (risque d'ingestion par erreur).

"Quant aux ingestions de corps étrangers, attention aux enfants : ne pas laisser traîner des petits objets (des billes, des jouets qui ne sont pas de leur âge) car le risque est à la fois l'ingestion mais aussi et surtout la fausse route avec l'asphyxie." 

En savoir plus :