1. / Se soigner
  2. / Traitements du cancer
  3. / Chirurgie

Chirurgie esthétique : des photos intimes de stars piratées à Londres

Alerte maximale dans une clinique de chirurgie esthétique londonienne ! Des hackeurs auraient volé des photos compromettantes de patients célèbres.

Rédigé le

Chirurgie esthétique : des photos intimes de stars piratées à Londres
Les dossiers d'une célèbre clinique esthétique londonienne ont été piratés

Nouvelle menace médiatique pour la famille royale britannique : le tabloïd américain The Daily Beast révèle qu'une célèbre clinique de chirurgie esthétique londonienne s’est fait dérober plusieurs dossiers de patients. Et l'entourage de la reine serait concerné.

À lire aussi : "Chirurgie esthétique : le sexe féminin aussi !"

Le groupe de hackeurs, The Dark Overlord, a affirmé au Daily Beast disposer d’une très grande quantité de données, comprenant des photos en gros plan de parties génitales.

"Le monde n'a jamais vu un tel déversement de données"

Des documents que les pirates menacent de révéler, avec les noms des personnes concernées. Visages, corps entiers, opérations d’augmentation mammaire : rien ne devrait être épargné. "Le monde n’a jamais vu un tel déversement de données dans le domaine de la chirurgie esthétique", clament-ils, toujours dans les colonnes du Daily Beast

La London Bridge Plastic Surgery, quant à elle, essaie toujours de déterminer quelles données précises ont été dérobées. Cette clinique est connue pour opérer des célébrités, dont la populaire présentatrice télé britannique Katie Price.

Pas de rançon pour la clinique

Selon la police londonienne, l’attaque se serait produite le 17 octobre dernier. Aucun suspect n’a pour le moment été arrêté. The Dark Overlord avait pourtant déjà sévi en 2016 en dérobant des dossiers de centres médicaux aux États-Unis.

À l'époque, les hackeurs avaient commencé par exiger des sommes d'argent importantes en échange de la protection des secrets des victimes. Si elles ne coopéraient pas, ils contactaient les journalistes. À ce jour néanmoins, la London Bridge Plastic Surgery n’a pas évoqué de demande de rançon.

Sponsorisé par Ligatus