1. / Se soigner

Tiques, guêpes, moustiques... : les remèdes de grand-mères contre les piqûres

En été, à la campagne ou à la plage, nous ne sommes pas à l'abri de bêtes de toutes sortes, plus ou moins grosses, plus ou moins sympathiques... Mais pas de panique. Quelques gestes simples peuvent limiter et soulager les symptômes en cas de piqûres. Héloïse Rambert, pharmacienne de formation, nous donne des solutions inspirées de nos grand-mères pour bien agir en cas de piqûre.

Rédigé le

Les remèdes de grand-mères contre les piqûres, par Héloïse Rambert, chronique du 22 juin 2015

L'insecte qui pique que l'on rencontre le plus fréquemment, et qui est souvent agaçant, est le moustique. Même si sous nos latitudes, les piqûres de moustiques sont anodines (ce qui n'est pas le cas dans d'autres régions du monde où elles peuvent transmettre le paludisme), elles provoquent une forte démangeaison.

Que faire en cas de piqûre de moustiques ?

La plupart du temps, on ne sent rien, mais au moment où il pique, le moustique injecte une substance qui empêche le sang de coaguler (ce qui lui permet de l'aspirer plus facilement). C'est ce produit qui provoque le petit bouton et les démangeaisons. Dans la mesure du possible, il faut éviter de gratter car c'est un vecteur d'infection... Pour aider, on peut compter sur l'oignon. Pour cela, coupez un oignon en deux, appliquez-le sur la piqûre et frottez quelques instants. L'oignon aurait des vertus anti-allergiques, antihistaminiques...

Dans tous les cas, il faut éviter de "charcuter" le bouton. Certaines grand-mères vous ont peut-être déjà conseillé de "faire une croix" avec l'ongle sur le bouton mais il ne faut pas suivre ce conseil, car c'est un très bon moyen d'infecter la peau. De manière générale, l'oignon est efficace pour toutes les piqûres d'insectes (araignées...).

A lire aussi : Les meilleures méthodes pour se protéger des moustiques

Que faire en cas de piqûres de guêpes et d'abeilles ?

Les guêpes et les abeilles sont des insectes qui appartiennent au groupe des hyménoptères. Les abeilles ne piquent qu'une fois, et ont un dard cranté qui peut rester fiché dans la peau. Les guêpes, au contraire, ont un dard lisse et peuvent piquer plusieurs fois. La majorité des accidents sont bénins, sauf si la piqûre est mal localisée : sur le visage, sur les lèvres, dans la bouche ou au niveau du cou... Dans ce cas, il y a un risque d'asphyxie et il faut prévenir les secours. Même chose dans le cas de piqûres multiples et simultanées ou d'une personne qui a déjà fait une allergie à une piqûre d'hyménoptère.

En dehors de ces cas, ces piqûres se "gèrent" facilement. Si le dard est encore fiché dans la peau, il faut l'enlever délicatement en évitant d'écraser la poche à venin, à l'aide d'une pince à épiler (préalablement nettoyée). Puis désinfectez la peau et appliquez une poche de glace autour de la zone piquée pour calmer la douleur et limiter l'inflammation. De manière générale, pour les piqûres, aspirer, sucer... ne sert à rien. Vous pouvez aussi vous passer d'acheter en pharmacie des petits dispositifs conçus pour l'occasion. Il faut aussi éviter d'inciser. Ce n'est pas plus utile, et vous risquez de faire une infection.

A lire aussi : Allergie aux venins d'hyménoptères : une désensibilisation efficace

Que faire en cas de morsure de tiques ?

Il n'y a pas de remèdes de grand-mères en cas de morsure de tiques. Pourquoi ? Parce que les tiques peuvent transmettre une maladie sérieuse : la borréliose. Une antibiothérapie est alors nécessaire. En cas de morsure de tiques, il faut vous rendre chez le médecin qui la retirera et vous prescrira un traitement. Vous pouvez trouver des pinces spéciales pour retirer les tiques en pharmacie mais d'expérience, elles sont mal utilisées et la tête de la tique n'est pas retirée. Quoi qu'il en soit, même si la tête a été retirée, consultez rapidement un médecin.

A lire aussi : Maladie de Lyme : quatre astuces pour se protéger des tiques

Que faire en cas de piqûre de méduse ?

À la mer aussi, on peut mal tomber. On peut par exemple tomber sur une méduse. La méduse est très reconnaissable, c'est une sorte de masse gélatineuse, qui se déplace en suivant le courant... On en a souvent peur, mais sur nos côtes, elles sont assez inoffensives (en dehors des cas d'allergie…).

Mais la piqûre de méduse peut faire vraiment mal. La plupart du temps, elle sévit au niveau des membres inférieurs et supérieurs et provoque une douleur vive, de type "décharge électrique" ou brûlure. Le bon réflexe à avoir, c'est d'abord de sortir de l'eau et de ne pas frotter, cela ferait éclater les petites tentacules restés sur la peau et libérerait les substances irritantes. Puis rincez, mais pas n'importe comment.

Il existe un remède de grand-mères contre les piqûres de méduse que tout le monde connaît. Ce remède consiste à uriner sur la peau. Mais il faut d'abord passer par-dessus la gêne due au fait d'uriner sur quelqu'un sur une plage potentiellement remplie de monde... Ce qui est sensé dans ce remède, c'est que la toxine étant thermolabile (c'est-à-dire qu'elle se dégrade à la chaleur), un liquide chaud comme l'urine peut améliorer les symptômes. Ce n'est donc pas l'urine en tant que telle qui est intéressante, et elle peut avantageusement être remplacée par de l'eau chaude.

Mais attention ne mettez pas d'eau douce qui ferait éclater les cellules urticantes, rincez à l'eau de mer ou avec du sérum physiologique, que vous pouvez éventuellement faire un peu chauffer au soleil. Ensuite, vous pouvez mettre du sable sur la blessure pour piéger les fragments de tentacules restés sur la peau. Puis enlevez le sable délicatement avec un carton rigide (avec une carte postale ou une carte bancaire par exemple...).

A lire aussi : Piqûres de méduses, morsures de vipères : la hantise des estivants

Que faire en cas de piqûre de vive ?

Les vives sont de petits poissons qui possèdent des épines dorsales venimeuses. Elles sont généralement enfouies dans le sable et si on marche dessus, elles peuvent injecter dans le pied un venin très puissant. Résultat : une douleur intense qui irradie tout le membre. Le venin est détruit par la chaleur. Il est donc conseillé de plonger le pied dans de l'eau chaude ou le sable chaud. 

A lire aussi : Oursins, vives : les dangers de la plage

Un autre remède dont on entend beaucoup parler, consiste à approcher de la piqûre un briquet ou le bout d'une cigarette... Mais soyez prudent, une brûlure est vite arrivée. Il faut éviter cette technique. Il faut désinfecter soigneusement la peau et toujours consulter un médecin si le malaise se généralise.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus