1. / Se soigner
  2. / Handicap

Un nouvel implant auditif invisible

En France, 300 personnes bénéficient d'implants auditifs invisibles posés sous la peau, à même le crâne.

Rédigé le , mis à jour le

Un implant auditif invisible

Avant, les personnes malentendantes n'avaient que les appareils auditifs externes comme solution. Mais les choses ont évolué. Aujourd'hui, il existe des implants auditifs invisibles, qui commencent à faire leurs preuves. Ils sont posés sous la peau, à même le crâne. En France, 300 personnes en sont actuellement équipées.

Chaque bruit, chaque son que nous entendons est le résultat d'un enchaînement mécanique extrêmement précis. Les molécules d'air font vibrer le tympan, cette vibration est transmise à travers les osselets vers la cochlée. A l'intérieur de la cochlée, les cellules ciliées convertissent la vibration en signal électrique pour notre cerveau. L'implant auditif permet, lui, de retrouver une audition quand les cellules ciliées se dégradent ou quand les tympans ont trop souffert.

Un implant fixé sous la peau

Un système, en trois parties, est implanté chez le patient. Le microphone est relié à un ordinateur miniaturisé, placé sous la peau. Il convertit le son en signal électrique vers une tige placée contre les osselets. Le signal électrique est ensuite converti en mouvements mécaniques. C'est la vibration de l'antenne et donc de l'osselet qui permet de retrouver l'audition. Mais la pose de ce système nécessite une opération assez lourde.

La pose et les implants sont aujourd'hui pris en charge par deux hôpitaux seulement. En contrepartie, les patients doivent participer à une étude de suivi et d'amélioration. Ces implants coûtent cher : 10.000 euros. Ils ne sont pas encore remboursés par la Sécurité sociale, mais un protocole d'évaluation est en cours. Et un remboursement, au moins partiel, pourrait être envisagé dans les années à venir.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus