1. / Se soigner
  2. / Fin de vie
  3. / Euthanasie

VIDEO - Alain Cocq demande le « droit à une mort digne »

Tétraplégique depuis trente ans et atteint d’une rare maladie orpheline, l’homme âgé de 57 ans a annoncé qu’il cessera le 4 septembre de s’alimenter et de s’hydrater.

Rédigé le

Alain Cocq demande le « droit à une mort digne »

“On me force à vivre”, déplore Alain Cocq. “Je vais me retrouver dans la même situation que Vincent Lambert”, continue-t-il. En France, c’est la loi Leonetti qui régit la fin de vie des malades. Mais Alain Cocq ne rentre pas dans ces critères. En effet, puisqu’il n’est pas en phase terminale, autrement dit qu’il ne vit pas ses dernières heures, il ne peut être sédaté. Il compare cette agonie à une ”torture”. 

Il a annoncé que vendredi 4 septembre 2020, il cessera de s’alimenter et de s’hydrater. Il a choisi de diffuser sa fin de vie en direct sur Facebook.

 

Voir aussi sur Allodocteurs.fr