1. / Se soigner

Balnéothérapie et thermalisme : pour qui, pourquoi ?

De tout temps, les soins par l’eau ont prouvé leur efficacité. Qu’en est-il de la balnéothérapie ? Quels sont les bienfaits de cette thérapie aquatique ? A quel type de patients s’adressent ces cures ?

Rédigé le , mis à jour le

Balnéothérapie et thermalisme : pour qui, pourquoi ?
Sommaire

L’eau et nous

Aline et Maurice bénéficient d’une balnéothérapie.

Une eau courtisée depuis l'Antiquité. Qu'elle soit salée ou douce, l'eau est connue pour ses bienfaits. Les Grecs, les Egyptiens, puis les Romains se rendaient fréquemment aux thermes. On y allait pour se faire du bien mais aussi pour soigner certaines maladies.

Les idées reçues sur l’eau. En France, il a fallu attendre le XIXe siècle pour que l'eau courante fasse son apparition. Autrefois, on pensait que l'eau véhiculait des pathologies et on conseillait même de ne pas l'utiliser mais plutôt de se frotter à l'aide d'un chiffon sec. L’eau était considérée comme suspecte : on estimait qu’elle pouvait s’introduire dans la peau et y provoquer maladie et fragilité. Le terme "propre" n'avait pas le même sens qu'aujourd'hui. Il suffisait de se changer plusieurs fois par jour, sans pour autant se "laver", pour être propre.

Les bienfaits de la balnéothérapie

Isabelle a une prothèse de hanche. La balnéothérapie lui permet de se rétablir en douceur.

Balnéothérapie : ça soulage.  La balnéothérapie n’est pas un traitement en soi. La balnéothérapie est prescrite pour soulager les douleurs (douleurs lombaires, rhumatismes chroniques, arthrose).

Balnéothérapie : comment ça se passe ? Contrairement à la thalassothérapie qui utilise l'eau de mer, dans la balnéothérapie, c’est l’eau douce qui est utilisée. Pour profiter des bienfaits de l'eau, il n’est pas nécessaire d’aller à la recherche d’une source miraculeuse. En effet, dans la balnéothérapie, on peut aussi utiliser de l'eau du robinet.

Comme un poisson dans l’eau. Etre dans l’eau facilite les mouvements, fait travailler les articulations et évite qu'elles ne soient ankylosées. Mais la balnéothérapie fait toutefois partie de tout un processus de rééducation globale qui associe des séances de kinésithérapie hors de l'eau.
 
Balnéothérapie : contre-indications
. L'eau peut atteindre les 34°C, ce qui engendre des contre-indications majeures pour certaines maladies. Pour tous les patients qui ont des pathologies cardiovasculaires, les hypertendus ou ceux qui ont des antécédents de phlébites, la chaleur est déconseillée. Les personnes atteintes d’une maladie contagieuse ou porteuses de microbes ne doivent pas partager le même bassin que les autres.

C’est pris en charge ? Il existe des centres de balnéothérapie publics et privés. Dans les deux cas, l'Assurance-maladie peut rembourser les séances prescrites par le médecin aux patients souffrant de rhumatismes, d'arthrose ou de séquelles liées à des traumatismes ostéo-articulaires.

La prescription médicale d'une cure thermale

La consultation du médecin thermal permet d'établir le programme de soins.

Quant on fait une cure thermale sur prescription médicale, on doit rencontrer le médecin thermal. C’est lui qui va prescrire et établir le programme de soins des curistes.

Cure thermale : un acte médical

En France, on dénombre 105 stations thermales, et plus de 1000 sources.

Massage avec jets d’eau, bain bouillonnant, enveloppement, cure de boisson… des soins proposés aux curistes, atteints pour la plupart des problèmes rhumatologiques et de troubles digestifs.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr

Questions/réponses :

  • L'efficacité thérapeutique des cures thermales et de la balnéothérapie en général est-elle prouvée ?
    Voir la réponse en vidéo*

* Les réponses avec le Pr. Christian-François Roques de l'Association française pour la recherche thermale 

Ailleurs sur le web

Sponsorisé par Ligatus