1. / Se soigner
  2. / Accidents

Nos conseils pour bien réagir face à une noyade

Edouard Philippe a annoncé la noyade d'une personne par jour depuis le début de l'épisode de canicule.

Rédigé le

Nos conseils pour bien réagir face à une noyade

Plusieurs victimes de noyades sont à déplorer après un week-end de fortes chaleurs. En Alsace, un adolescent de 15 ans a été retrouvé mort dans un plan d’eau à Benfeld, dans le Bas-Rhin, au moins trois personnes se sont noyées en Savoie et en Haute-Savoie et une fillette de cinq ans se trouvait dimanche dans un état critique après un début de noyade dans la piscine de ses grands-parents à Kingersheim, près de Mulhouse.

L’arrivée de l’été marque donc la saison des baignades mais hélas aussi l’augmentation des cas de noyades. C'est la première cause de décès accidentel chez l’enfant. Elle se définit comme une asphyxie causée par une inondation des voies respiratoires.

Noyade humide ou sèche

Il existe deux types principaux de noyade, sèche et humide :

  • La noyade humide, la plus fréquemment observée, correspond à une inhalation d’une quantité importante d’eau, qui empêche la respiration et provoque un collapsus du système circulatoire
  • La noyade sèche survient une fois que la personne est sortie de l’eau et résulte d’un spasme des cordes vocales, qui entraîne la fermeture réflexe des voies aériennes

Contrairement aux idées reçues, une personne en train de se noyer ne se débat pas, les fonctions vitales se concentrent sur la respiration. Une personne qui se noie fait donc très peu de gestes et bascule généralement la tête vers l’arrière avec la bouche ouverte au niveau de l’eau. Ses cheveux recouvrent son front et son visage. Les bras et le corps se tiennent à la verticale.

Les premiers réflexes à avoir

En cas de suspicion de noyade, il faut bien entendu sortir la personne de l’eau. Une fois sorti, deux actions doivent être effectués immédiatement :

  • Faire un premier bilan des fonctions vitales : conscience ou non du noyé, respire-t-il ou non
  • Appeler les services de secours : les maîtres-nageurs sauveteurs, SAMU (15), pompiers (18) ou le 112

Si vous êtes vous même en train de risquer la noyade, il est préférable d'essayer de se laisser flotter en appelant à l'aide, tout en évitant les gestes vifs qui épuisent, comme l'avait rappelé les sauveteurs britanniques sur leur site en 2017.  

Si le noyé est inconscient mais respire, il faut le placer en position latérale de sécurité et le surveiller en attendant l’arrivée des secours. Il y a un risque de régurgitation d’eau ou des aliments. En effet, des débris ou de l’eau peuvent retourner dans les poumons et aggraver la situation en gênant la respiration. Il est aussi important d’enlever les vêtements mouillés et de couvrir la personne pour éviter l’hypothermie.

Si la personne ne respire plus dans ce cas il faut commencer tout de suite le massage cardiaque. La particularité est qu’il faut commencer par 5 insufflations. En effet, la cause de l’arrêt cardiaque est le manque d’oxygène, il faut donc en apporter à la victime le plus vite possible.

Attention aux jouets gonflables

Pour compléter, voici les conseils du Dr Anthony Chauvin :

Enfin en termes de prévention, il convient de :

·  Surveiller activement et constamment les enfants lorsqu’ils sont en présence d’eau, y compris dans le bain ou une pataugeoire car un enfant de 1 an peut se noyer dans 10 cm d’eau.

·  Equiper les enfants de brassards adaptés à leur âge et à leur poids.

·  Prendre garde aux risques liés aux jouets gonflables, susceptibles de s’éloigner de la côte sous l’action du vent et/ou des courants.

·  Se former aux gestes de premiers secours

198 décès durant l'été 2018

Selon l'enquête Noyades 2018 de Santé publique France, 1.758 noyades avaient été recensées sur la période du 1er juin 2018 au 30 septembre 2018, contre 858 sur la même période en 2015. 198 ont abouti à des décès dont 63 avaient eu lieu en mer et 34 en piscine. Vendredi, le Premier ministre Edouard Philippe avait appelé les Français à "la plus grande vigilance" face à la canicule, faisant état d'"une augmentation sensible" du nombre de noyades, "une par jour", depuis le début de cet épisode de fortes chaleurs.

Pour lutter contre les noyades accidentelles, la ministre des Sports Roxana Maracineanu a lancé au mois d'avril un plan "Aisance aquatique" qui comporte notamment l’initiation à la natation dès la maternelle et la création de "classes piscine".

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus