1. / Se soigner
  2. / Accidents
  3. / Accidents de la route

Trottinette électrique : un mort à Paris

L'homme a été percuté par une camionnette dans la nuit du 10 juin. Pour empêcher de nouveaux accidents parfois dramatiques, Anne Hidalgo a dévoilé la semaine dernière un plan d’action.

Rédigé le

Sujet diffusé le 18 mars 2019

Le choc a été mortel. Un jeune homme de 25 ans, roulant de nuit à trottinette dans le XVIIIe arrondissement de Paris, a refusé de céder la priorité à une camionnette. Violemment percuté, il a fait un arrêt cardiaque à l'arrivée des secours. Il a ensuite été transporté à l'hôpital, où il a vite succombé à ses blessures, rapporte Europe 1. On ne sait pas, pour l’instant, s’il portait un casque. Un drame qui fait écho au futur plan d’action contre les accidents de trottinettes dévoilé par la maire de Paris Anne Hidalgo le 6 juin dernier, censé entrer en vigueur d'ici au mois de juillet.

Parmi les mesures évoquées :

  • l’interdiction pour les trottinettes électriques de stationner sur les trottoirs
  • l’interdiction pour les trottinettes électriques de circuler dans les parcs et jardins
  • le bridage des engins à 20 kilomètres-heure dans la rue et à 8 kilomètres-heure dans les zones piétonnes
  • la réduction du nombre de trottinettes, grâce à la limitation à deux ou trois du nombre d'opérateurs (contre 12 actuellement)
  • un travail sur l’accidentologie des trottinettes électriques avec l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) 

"Chaque semaine est marquée par un fait divers"

"Chaque semaine est marquée par un fait divers : une femme percutée dans un jardin, une personne âgée renversée sur passage piéton et décédée", a déclaré Anne Hidalgo à l'occasion de l'annonce de son plan. Une mère et son nourrisson ont également été percutés par un de ces véhicules, tout comme une pianiste de l'Opéra Garnier, victime d'une double fracture du bras.

On estime actuellement à plus de 20.000 le nombre de trottinettes électriques en circulation dans la capitale. Une prolifération qui représente un réel danger pour les conducteurs comme pour les piétons, d’autant que le port du casque ou de protections n’est pas obligatoire.

Fractures et traumas crâniens

Les accidents se multiplient, et les urgences reçoivent de plus en plus de patients. "Il y a surtout des fractures des membres supérieurs. De nombreuses personnes font de la trottinette sans gants, et ont le réflexe de mettre les mains en avant quand elles tombent, d’où de belles plaies aux mains. Nous avons également des patients non casqués avec des traumas crâniens sévères", nous détaillait en décembre dernier Anthony Chauvin, médecin urgentiste à l'Hôpital Lariboisière à Paris.

En mai dernier, le Pr Alain Sautet, chef du service de chirurgie orthopédique à l’hôpital Saint-Antoine à Paris, alertait lui aussi contre les dangers de ces engins pouvant atteindre la vitesse d’un cheval au galop, notamment pour les personnes vulnérables. "Il y a une véritable crainte dans la population âgée de sortir et d’être heurté par ces trottinettes", développait-il.

Si rien n’est fait pour enrayer la multiplication des services de trottinettes dans les rues de la capitale, les Parisiens pourraient connaître "une augmentation à 40 000 trottinettes électriques d'ici à 2020", estime Anne Hidalgo.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus