Agressions dans les hôpitaux en hausse, en baisse contre les médecins

Agressions dans les hôpitaux en hausse, en baisse contre les médecins

L'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales vient de publier son enquête annuelle pour l'année 2011. Une large part est consacrée aux violences professionnelles. Les violences concernant les hôpitaux sont en hausse de 13,2%. Les violences contre les médecins en revanche auraient baissé. Dans la grande majorité, elles sont le fait de patients.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

C'est un rapport de plus de 1 000 pages, présenté comme un thermomètre de la violence dans les milieux professionnels. Les agressions contre les médecins, les pompiers et d'autres catégories sanitaires et médicales y sont répertoriées.

En 2011, le nombre de déclarations d'incidents transmis à l'Ordre par les médecins est en baisse de 10,7% (on est passé de 920 déclarations en 2010 à 822 en 2011).

Les médecins généralistes sur la ligne sensible

Le taux des incidents déclarés reste plus important chez les médecins généralistes : ils représentent 60,1% des victimes d'agressions. En 2011, la majorité des agressions (82%) ont été déclarées par des médecins victimes et/ou témoins exerçant en milieu urbain (54,1% en centre-ville et 27,9% en banlieue). Les médecins exerçant en milieu rural ont déclaré 14,6% des incidents subis.

Concernant la typologie des actes recensés, 69,8% sont des agressions verbales et des menaces et près de 56,7% se sont déroulés dans le cadre d'une médecine de ville dans le cabinet du praticien.

Concernant le motif des incidents, près de 26% d’entre eux sont liés à un "problème de prise en charge". Les quatre autres incidents les plus évoqués sont le vol ou la tentative de vol (19,8%), un refus de prescription (15,5%), pas de motif particulier (10,1%) et une attente jugée excessive (8,6%).

8,2% de ces incidents se soldent par une incapacité totale de travail et un fait sur deux est porté à la connaissance de la police.

Agressions en hausse dans les hôpitaux

En revanche, les incidents dans les milieux hospitaliers sont en augmentation de 13,2%. En 2011, l'Observatoire national des violences en milieu de santé fait état de 5 760 signalements d'atteintes aux biens et aux personnes effectués par 337 établissements publics ou privés, de santé.

Trois catégories d'établissements concernent 86% des signalements : les centres hospitaliers (45%), les centres hospitaliers spécialisés en psychiatrie (26%) et les centres hospitaliers universitaires (15%).  

55% des atteintes aux personnes sont des atteintes de niveau 3, c'est l'avant-dernier niveau sur l'échelle de gravité comprenant les violences volontaires, les agressions avec armes et les agressions sexuelles (hors viol). Le personnel hospitalier qui est touché à 51% par ces violences. Toutes structures confondues et tous types d'agressions confondus, 76% des auteurs de ces actes sont des patients.

Source : "La criminalité en France", Observatoire national de délinquance et des réponses pénales (ONDRP), Rapport annuel 2012 - n°8.

En savoir plus