Défibrillateurs automatiques : rappel de plusieurs modèles

Défibrillateurs automatiques : rappel de plusieurs modèles

Certains défibrillateurs automatiques externes de la société HeartSine Technologies doivent faire l'objet d'une correction en raison d'anomalies - des "dysfonctionnements potentiels" - susceptibles d'entraver leur bon fonctionnement, selon l'Agence nationale des médicaments et des produits de santé (ANSM).

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Largement installés en milieux professionnels ou d'accès public, les défibrillateurs automatiques externes sont des appareils utilisés lors de situation d'urgence vitale et sont destinés à réanimer des patients en arrêt cardiorespiratoire en délivrant, lorsque nécessaire, un choc électrique, rappelle l'ANSM.

Les appareils en cause sont les SAMARITAN PAD 300 et PAD 300P comportant les numéros de série suivants numérotés de 0400000501 à 0700032917, de 08A00035000 à 10A0070753 et de 10C00200000 à 10C00210318 (numéros identifiables au dos de l'appareil).

Les détenteurs de ces dispositifs médicaux doivent appeler la société HeartSine Technologies au numéro gratuit : 00800 12 12 55 55 (en plusieurs langues) ou envoyer un courriel à la société. La société prendra immédiatement les mesures nécessaires afin que chaque client puisse disposer d'un appareil mis à jour.

Deux dysfonctionnements potentiels ont été identifiés entre août 2004 et décembre 2010 sur ces appareils : "un défaut d'isolation d'un composant et un problème du logiciel de l'appareil. Ces dysfonctionnements pourraient rendre non fonctionnels ces appareils au moment de leur utilisation pour la prise en charge d'un arrêt cardiorespiratoire", ajoute l'agence sanitaire.

Pour en savoir plus