Une seconde vie pour le matériel médical

Le recyclage de matériels médicaux est un secteur de la santé encore très peu exploité. À Angers (Maine-et-Loire), une association d'insertion professionnelle s'est lancée en 2015 dans le reconditionnement et la remise à neuf de fauteuils roulants, lits médicalisés et déambulateurs. L'objectif est double : éviter le gaspillage et permettre au plus grand nombre de s'équiper.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Envie autonomie est une association qui récupère gratuitement lits, fauteuils, déambulateurs et autres matériels médicaux fatigués dans l'unique but de leur refaire une santé : "Le principe est de collecter les appareils en fonction de leur qualité, de leur âge et de leurs capacités techniques, soit en pièces, soit en rénovation. On va les stocker et ils seront remis en état ou démontés pour pièces ou accessoires", explique Philippe Robin, directeur général de l'association Envie Autonomie.

Le matériel donné par des particuliers ou des établissements de santé est ensuite minutieusement démonté, inspecté, remonté, redémonté afin d'être dépersonnalisé et remis à neuf. Le matériel doit être fonctionnel et conforme à des règles d'hygiène strictes, toute trace de son ancienne vie doit être effacée.

Recouvert d'une épaisse couche de plastique, le matériel comme neuf peut ensuite être vendu à des particuliers ou des établissements à moindre coût. Jusqu'à moins 70% du prix d'origine avec un an de garantie.

Cela fait maintenant deux ans que l'association s'est lancée dans le recyclage d'un matériel voué à la casse. L'objectif est double : éviter le gaspillage et permettre au plus grand nombre de s'équiper. L'association a déjà rénové 650 dispositifs médicaux dans le Maine-et-Loire. Et même si l'activité n'est pas encore rentable, l'initiative devrait être reproduite dans d'autres départements.