Prix Nobel de physique : des travaux sur les lasers et leur application en chirurgie récompensés

Le prix Nobel de physique a été attribué mardi 2 octobre à trois chercheurs pour leurs études sur les lasers qui ont permis de développer des outils de haute précision utilisés en recherche et en médecine.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Cette année, le prix Nobel de physique a été décerné à l'Américain Arthur Ashkin, 96 ans, au Français Gérard Mourou, 74 ans, et à la Canadienne Donna Strickland, 59 ans.

Leurs découvertes ont "révolutionné la physique des lasers". Ils ont conçus des "instruments de précision avancée qui ouvrent des champs inexplorés de recherche et une multitude d'applications industrielles et médicales", a indiqué l'Académie royale des sciences à Stockholm.

Arthur Ashkin a reçu la moitié du prix pour l’invention de la "pince optique et son application aux systèmes biologiques". Cet outil mis au point en 1987 permet la manipulation précise d’organismes extrêmement petits comme les cellules humaines, les bactéries et les virus.

Gérard Mourou, polytechnicien, et Donna Strickland, qui était son étudiante, reçoivent l’autre moitié du prix pour avoir inventé en 1985 une " méthode de génération d’implusions optiques ultra courtes " et de très haute puissance appelée Chirped Pulse Amplification (CPA). Les chercheurs ont découvert la même année que leur technique pouvait être employée en chirurgie de la myopie. Les travaux des deux scientifiques ont permis d'opérer deux millions de personnes dans le monde souffrant de myopie ou de cataracte.

La médecine a ouvert le bal des Nobel 2018 lundi 1 octobre avec le sacre d'un duo de chercheurs nippo-américain, James P. Allison et Tasuku Honjo, récompensés pour leurs travaux sur l'immunothérapie. 

La rédaction d'Allodocteurs.fr, avec AFP