Médicaments génériques : plus de ventes, moins de bénéfices

Porté par les lancements de nouveaux produits, le volume de vente des médicaments génériques a augmenté de 1,9% en 2014, avec 800 millions de boîtes, selon le Gemme, l'association des industriels du secteur. En revanche, la valeur de ces ventes a diminué de 4,3%, "en raison de baisses de prix massives".

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les industriels du médicament générique ont réalisé un chiffre d'affaires cumulé de 3,3 milliards d'euros en 2014, contre près de 3,44 milliards d'euros l'année précédente, a précisé le Gemme dans un communiqué. Pour l'association, "cette perte de valeur [est] liée aux baisses de prix massives appliquées en 2014", soit "environ 220 millions d'euros", qui affectent "la capacité des industriels à jouer pleinement leur rôle en matière de production et d'emploi".

"La poursuite d'une baisse de prix aveugle fait peser un risque sur la continuité d'approvisionnement du marché", ajoute le Gemme.

A périmètre constant (c'est-à-dire en ne tenant compte que des médicaments déjà commercialisés en 2013) le nombre de boîtes écoulées a diminué de 2% et le chiffre d'affaires s'est affaissé de 8,1%.

Selon Pascal Brière, président du Gemme et du laboratoire Biogaran (filiale du groupe Servier), ce "phénomène d'érosion" serait lié aux prescriptions médicales, qui ont tendance à "délaisser les spécialités ayant perdu leur brevet, malgré leur efficacité prouvée".

Le marché renoue avec un déclin structurel, enrayé temporairement par l'entrée en vigueur du dispositif "tiers payant contre génériques" en juin 2012, qui a dopé les ventes pendant un an.

Les médicaments génériques ont représenté 32% du volume de médicaments remboursables vendus en 2014 - 18% en valeur - ce qui aurait permis, selon le Gemme, une économie de 2 milliards d'euros à l'Assurance maladie sur cette période.

 

Pour en savoir plus sur les médicaments génériques :