Handicap intellectuel de l'enfant : quel soutien pour les parents ?

Quel soutien pour les parents qui découvrent le handicap intellectuel de leur enfant ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec Christel Prado, présidente de l'Unapei :

"Il faut se tourner vers le milieu associatif parce qu'on partage une communauté de destins. La première analyse du monde médical, c'est d'abord de se demander si les mamans savaient bien donner le sein, si les mamans savaient bien le caresser, le changer, le stimuler comme il faut… et si quelque part il n'y a pas quelque chose dans leur vie qui pourrait faire qu'elle porte une certaine responsabilité dans les problèmes de développement de l'enfant. Cela ne nous met pas spécialement très à l'aise au départ. Mais on cherche d'abord une cause extérieure plutôt que de regarder ce petit être comme il est.

"En France, on ne sait pas s'il y a 200.000 ou 650.000 personnes autistes. Donc le diagnostic est un élément majeur parce qu'il va permettre de déterminer le bon accompagnement de la personne. J'encourage donc tous les parents, même si cette démarche est très difficile, à faire une recherche diagnostique pour comprendre, mieux accompagner et prendre en compte la fratrie pour que les frères et les soeurs puissent être rassurés par rapport à leurs propres enfants plus tard."