Euthanasie : une proposition de loi relance le débat

Euthanasie : une proposition de loi relance le débat

Présenté par 130 députés socialistes, le texte sur le "droit de finir sa vie dans la dignité" sera débattu jeudi à l'Assemblée nationale.

Maroussia Renard
Rédigé le

Relancer le débat sur l'euthanasie : c'est l'objectif de cette proposition de loi du groupe socialiste. Manuel Valls, rapporteur du texte, considère que la loi Lenoetti sur la fin de vie est insuffisante. Cette loi du 22 avril 2005 interdit l'acharnement thérapeutique et autorise le soulagement de la douleur au risque d'abréger la vie.

Le texte défendu par les socialistes va plus loin : ils s'agit d'encadrer l'« aide active à mourir » qui, contrairement à l'euthanasie passive, implique un geste actif administrant la mort.

Concrètement, cette loi s'adresserait à des personnes majeures, dans un état grave et incurable, ayant sollicité de façon répétée une aide à mourir. Du point de vue médical, quatre médecins se réuniraient pour prendre la décision. Une commission de contrôle serait ensuite chargée de vérifier chaque cas. Une clause de conscience est également prévue pour les médecins qui refuseraient de se prêter à cette assistance à mourir.

La proposition de loi du PS s'inspire de ce qui se fait déjà en Belgique et aux Pays Bas. Elle suscite déjà beaucoup de réticences au sein de la majorité.

En savoir plus :

Dans les médias