Comment savoir si les médecines complémentaires sont fiables ?

Quelles sont les médecines complémentaires fiables ? Comment savoir s'il ne s'agit pas de charlatanisme ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Les réponses avec le Pr Jean-Yves Fagon, président du comité hospitalo-universitaire sur les médecines complémentaires :

"Aujourd'hui la vigilance, c'est de s'assurer que les praticiens qui viennent à l'hôpital ont les diplômes correspondants. Il faut s'assurer que les diplômes sont réels, et sont de bons diplômes comme pour toute personne que l'on accueille pour travailler dans un hôpital. Il faut vérifier qu'il y a des conditions d'exercice normales, c'est-à-dire avec une information claire du patient car généralement les patients qui viennent dans les hôpitaux de l'assistance publique ne viennent pas pour une médecine complémentaire, ils viennent pour une pathologie souvent sévère. Il faut donc voir quel est le niveau d'information des patients sur le recours à d'autres types de pratiques.

"Il faut aussi savoir qui pratique. Nous avons souhaité limiter l'exercice de ces médecines complémentaires aux professionnels de santé. Il existe une liste avec les kinésithérapeutes, les infirmières, les aides-soignantes, les docteurs… Mais cette liste ne contient pas de personnes qui n'ont pas d'expérience et de formation au monde de la santé. Il y a en effet des dérives possibles de tout type, y compris financiers, avec des personnes qui ont des cabinets de ville et qui viennent recruter un certain nombre de patients à l'hôpital. Tout cela a besoin d'être clarifié."

En savoir plus sur les médecines complémentaires

Dossier :

Questions/réponses :