Pourquoi dit-on qu'il n'y a pas de petite anesthésie ?

Pourquoi dit-on qu'il n'y a pas de petite anesthésie ? Quels sont les risques et les précautions prises ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Dr Marie-Laure Cittanova, anesthésiste-réanimateur, et avec Jamila Benmohammed, infirmière anesthésiste :

"Il n'y a pas de petite anesthésie. Le risque zéro n'existe pas. Donc il faut prendre toutes les précautions pour tout type d'anesthésie. Même en cas d'anesthésie loco-régionale, on prend les mêmes précautions. On prépare tout comme si on allait faire une anesthésie générale. Le patient est conscient mais s'il y a un problème quelconque, on peut passer en anesthésie générale."

"L'allergie à la xylocaïne est exceptionnelle. C'est le seul accident qui peut survenir chez le dentiste. Les dentistes sont assez entraînés à repérer cet accident qu'ils ne traitent pas. Généralement ils appellent le Samu pour faire face à ce problème. Le plus fréquent reste le malaise vagal au cabinet du dentiste. Il y a un ralentissement de la fréquence cardiaque, les sueurs…"