Pour la première fois depuis 10 ans, un cas de polio détecté aux États-Unis

Les autorités sanitaires de l’État de New York ont rapporté, ce jeudi 21 juillet, le cas d'une personne testée positive à la polio. Le dernier recensé sur le territoire américain remonte à 2013.

Muriel Kaiser avec AFP
Rédigé le
Il s’agit du premier cas depuis près de 10 ans, le dernier datant de 2013
Il s’agit du premier cas depuis près de 10 ans, le dernier datant de 2013  —  Shutterstock

Un mois après la détection de traces du virus de la polio dans les eaux usées de Londres, un cas positif a été enregistré hier, aux États-Unis. Il s’agit du premier cas depuis près de 10 ans, le dernier datant de 2013. 
 
La personne testée positive habite le comté de Rockland, à 50 km au nord de Manhattan. Son cas indique "une chaîne de transmission venant d'un individu ayant reçu le vaccin antipoliomyélitique oral (VPO)", d'après un communiqué. Ce vaccin n'est plus utilisé aux États-Unis depuis 2000. Le virus serait donc originaire "d'un lieu en dehors des États-Unis où le VPO est administré". Ce vaccin est utilisé dans certains pays seulement comme au Nigeria, en Afghanistan et au Pakistan. 

Les responsables sanitaires new-yorkais appellent les médecins à surveiller d'éventuels nouveaux cas. Ils exhortent aussi les habitants du comté n'étant pas vaccinés à le faire. 

À lire aussi : Polio : "On n’est pas à l’abri de voir des maladies que l’on connaît ressurgir"

Une maladie extrêmement contagieuse

Le virus de la polio est à l’origine de la poliomyélite, une maladie infectieuse extrêmement contagieuse qui envahit le système nerveux. Elle se manifeste par des symptômes grippaux (fièvre, fatigue, maux de tête), parfois des vomissements, une raideur de la nuque et des douleurs dans les membres. Des paralysies irréversibles (notamment des jambes) surviennent dans 1 infection sur 200, précise l’Organisation Mondiale de la Santé. La contamination se fait par la bouche à partir d’eau ou d’aliments contaminés.   

A lire aussi : Le Cameroun lance une nouvelle campagne de vaccination contre la polio

La polio quasiment éradiquée

La polio a pratiquement été éradiquée partout dans le monde. Les cas ont diminué de 99 % depuis 1988. À cette date, la polio était encore endémique dans 125 pays et 350 000 cas avaient été recensés.  

Aux États-Unis, les contaminations ont décliné à la fin des années 1950, grâce au développement d’un vaccin. La dernière infection naturelle date de 1979.  

Soulager les douleurs et surtout maintenir l'autonomie des patients sont deux missions importantes pour les soignants.
Syndrome post-polio : les séquelles tardives de la polioSoulager les douleurs et surtout maintenir l'autonomie des patients sont deux missions importantes pour les soignants.  —  Magazine de la Santé

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !