Nouvelles vaccinations en pharmacie, mode d'emploi

Depuis lundi 7 novembre, il est possible de se faire vacciner contre de nombreuses maladies en pharmacie, par exemple contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite. En pratique, comment ça se passe ?

Dr Jimmy Mohamed
Rédigé le , mis à jour le
Le vaccin en pharmacie
Le vaccin en pharmacie  —  Le Mag de la Santé - France 5

Afin d’améliorer la couverture vaccinale et de soulager les médecins généralistes, depuis lundi 7 novembre les pharmaciens peuvent, en plus de la grippe et du covid, vacciner contre de nombreuses autres maladies.  La condition : "avoir une ordonnance de son médecin", note le docteur Jimmy Mohamed.

Les vaccins concernés sont les vaccins "contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche, les papillomavirus humains, les infections invasives à pneumocoque, les hépatite A et B, les méningocoques de sérogroupes A, B, C, Y et W ".       

Désormais, "quasiment tout le calendrier vaccinal peut être mis à jour en pharmacie" résume-t-il.      

Les vaccinations à l'âge adulte

Et une fois adulte, la vaccination continue. Par exemple, il faut effectuer un rappel du vaccin contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite (DTP) tous les 20 ans : à 25 ans, 45 ans, 65 ans, puis tous les 10 ans à partir de 65 ans. À 25 ans, pensez également à réaliser un rappel du vaccin contre la coqueluche.       

Pourquoi est-ce important ? Parce qu'avec le temps, la mémoire immunitaire diminue. L’assurance maladie explique qu’il est indispensable de faire ces rappels "pour être protégé efficacement et durablement".    

À lire aussi :  Les infirmiers autorisés à vacciner sans prescription médicale  

Pas de vaccin en pharmacie pour les moins de 16 ans

Attention toutefois, la vaccination en pharmacie est soumise à des critères d'âge : seules les personnes de plus de 16 ans sont concernées. Les rappels obligatoires des vaccins pour le DTP Coqueluche pour les enfants à 6 ans et à 11 ans par exemple ne se fera donc pas en pharmacie mais chez le médecin généraliste.       

En ce qui concerne les jeunes enfants, un parcours vaccinal est constitué de 6 rendez-vous et 10 injections (avec des vaccins combinés) dans l’objectif d’être protégé contre 11 maladies au total. Toutes ces injections doivent être réalisés soit par un médecin ou par une sage-femme ou dans les services départementaux de protection maternelle et infantile (PMI).       

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !