Pfizer annonce une efficacité de 89% pour sa pilule anti-covid

L'entreprise a déclaré avoir l'intention de fournir ces résultats "dès que possible" à l'Agence américaine des médicaments (FDA) en vue d'une demande d'autorisation.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le
Pfizer annonce une efficacité de 89% pour sa pilule anti-covid

Des résultats qui pourraient "changer la donne" selon Albert Bourla, le patron de Pfizer. Alors que la pilule anti-covid de Merck a été autorisé jeudi au Royaume-Uni, c'est au tour de Pfizer d'annoncer l'efficacité de sa pilule dans un communiqué de presse

A lire aussi : À quoi vont servir les 50.000 pilules anti-covid que la France a commandé

Une pilule en complément des vaccins

Mais comment fonctionnent ces pilules anti-covid ? Les antiviraux agissent en diminuant la capacité du virus à se répliquer, freinant ainsi la maladie. Facile à administrer, ces traitements représentent un complément aux vaccins pour protéger du Covid-19.

Les premiers résultats de Pfizer sont fondés sur des essais cliniques sur un peu plus de 1.200 adultes, ayant contracté le Covid-19 et présentant un risque de développer un cas grave de la maladie. Dans les quelques jours suivant l'apparition des symptômes, certains ont reçu la pilule de Pfizer, et d'autres un placebo. 

"L'analyse intermédiaire a montré une réduction de 89% du risque d'hospitalisation liée au Covid-19 et de décès de n'importe quelle cause, comparé à un placebo chez les patients traités dans les trois jours suivants l'apparition des symptômes", a déclaré Pfizer dans un communiqué.

Eviter jusqu'à neuf hospitalisations sur dix

"Ces données suggèrent que notre traitement antiviral candidat, si approuvé par les autorités de régulation, a le potentiel de sauver des vies de patients, réduire la gravité des infections du Covid-19, et éviter jusqu'à neuf sur dix hospitalisations", a-t-il ajouté.

Il est tout de même nécessaire de nuancer ces propos puisque pour l'instant il ne s'agit que d'une communication de Pfizer. Prochaine étape pour l'entreprise : présenter ses résultats à l'Agence américaine des médicaments (FDA), qui pourra trancher sur une éventuelle autorisation de ces pilules.