Nos 5 actualités santé de l’année 2021

Fin d’année oblige, retour sur les actualités marquantes de 2021. Si la crise du Covid-19 a fortement marqué l'année, d'autres actualités ont également fait la une.

Mathis Thomas
Rédigé le , mis à jour le
Nos 5 actualités santé de l’année 2021

L’année 2021 a été riche en actualités, notamment dans le domaine de la santé. On jette un coup d’oeil dans le rétro pour vous partager les cinq actualités qui nous ont marqué en 2021. 

Nouvelle équipe

Le Magazine de la Santé a fait peau neuve à la rentrée ! Depuis septembre, aux côtés de Marina Carrère d’Encausse, vous pouvez retrouver le Dr Jimmy Mohamed et Rym Ben Ameur. Du lundi au vendredi, la nouvelle équipe équipe du Mag est toujours en direct, à 13h40 sur France 5.  

Présentation du Dr Jimmy Mohamed  —  Magazine de la Santé

Votre site Allodocteurs.fr a également bien changé cette année. Vous pouvez désormais retrouver plus de 20.000 vidéos et fiches santé aux internautes ainsi que toute l’actualité santé sur nos réseaux sociaux FacebookYoutubeTwitterInstagram et Snapchat ! 

Chronique du Dr Jimmy Mohamed  —  Magazine de la Santé

Fermeture de lits hospitaliers

Invitée du Magazine de la Santé fin novembre, le Dre Sophie Crozier, neurologue à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière de Paris, dénonçait la fermeture des lits dans les établissements hospitaliers. En pleine crise des soignants dans les hôpitaux publics, le coup de gueule de la spécialiste n’a pas manqué de faire réagir.  

Face au Dr Jimmy Mohamed, Sophie Crozier craignait alors qu’un certain nombre de patients victimes d’un AVC ne soient pas soignés à temps. “En 25 ans de service, je n’ai jamais vu un tel taux de lits fermés, ce qui finit par augmenter les délais de prise en charge”. 

Le fléau du Covid long

En février dernier, le Magazine de la Santé suivait Matthieu Lestage, atteint des symptômes du Covid long quelques mois après une infection au Covid-19, qui ne l’avait pourtant pas conduit en réanimation. Tremblements, incapacité à réaliser des tâches du quotidien, Matthieu voyait sa vie bouleversée, comme de nombreux autres patients soignés pour des formes de Covid long.  

Matthieu, 42 ans, victime d'un "covid long"
Matthieu, 42 ans, victime d'un "covid long"  —  Magazine de la Santé

En novembre, le Magazine de la Santé retrouvait Matthieu, un an après. "Les tremblements même s’ils sont moins fréquents, moins accentués sont toujours présents. Se retrouver avec le geste qui n’est pas sûr, il faut à chaque fois réfléchir à ce qu’on fait, penser le mouvement avant de le faire”, expliquait Matthieu. Il est désormais suivi par une équipe spécialisée dans le Covid long et a passé des examens qui ont montré que le fonctionnement de son cerveau était ralenti.

Covid long : ces patients qui ne guérissent pas !  —  Magazine de la Santé

L’année des variants

L’actualité santé de 2021 a évidemment été largement impactée par la crise du Covid-19. En début d’année, un nouveau variant faisait son apparition en Inde. Nommé Delta, il deviendra majoritaire à travers le monde à peine quelques semaines plus tard.  

Le variant delta pourrait-il menacer le retour à la vie normale ?  —  Magazine de la Santé

Et tandis que ce variant Delta continuait d’inquiéter la France et le monde avec sa contagiosité accrue, la fin d’année voyait Omicron rebattre les cartes de la pandémie. Ce nouveau variant d'origine sud-africaine, désormais majoritaire en France, devrait également marquer les premiers mois de 2022.

PMA pour toutes

Le 29 juin, l'Assemblée nationale adoptait la loi bioéthique prévoyant notamment l'élargissement de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples lesbiens et aux femmes seules. Jusqu’ici, la PMA n’était autorisée en France qu’aux couples hétérosexuels souffrant de problèmes d’infertilités. Elle est désormais légale pour toutes les femmes, en couple ou non, jusqu’à leurs 43 ans.

PMA pour toutes : une si longue attente  —  Magazine de la Santé

"Un moment d'histoire" pour des milliers de Françaises qui attendaient cette décision depuis plusieurs années. Après un délai de réflexion d’un ou deux mois selon les cas, les tentatives de PMA ont déjà pu commencer. Celles-ci sont remboursées par la Sécurité sociale, dans la limite de quatre tentatives de fécondation in vitro (FIV) et de six inséminations artificielles.