1. / Maladies
  2. / Yeux
  3. / Cataracte

Quels sont les risques et les effets secondaires de la chirurgie de la cataracte ?

Depuis mon opération de la cataracte en 2014, je suis très gênée, comme si j'avais quelque chose dans l'oeil. À quoi cela est-il dû ? L'opération de la cataracte aggrave-t-elle un syndrome de l'oeil sec ? Quels sont les effets secondaires et les risques de la chirurgie de la cataracte ? Pourquoi la cataracte secondaire apparaît-elle chez certains patients opérés ? Parlerez-vous du déplacement de l'implant ? Le mien, après 22 ans de bons et merveilleux services, est parti au fond de l'oeil.

Rédigé le , mis à jour le

Quels sont les risques et les effets secondaires de la chirurgie de la cataracte ?

Les réponses avec le Dr Catherine Albou-Ganem, chirurgien ophtalmologiste :

"Lorsqu'on opère de la cataracte, on peut avoir une petite sécheresse oculaire qui existait au préalable, mais qui est décompensée car on fait une petite incision, on coupe des nerfs cornéens… donc on peut avoir une petite sécheresse oculaire. L'implant ne fait pas mal, la chirurgie ne fait pas mal non plus donc c'est surtout la surface oculaire qui peut s'ouvrir et cela n'a rien à voir avec l'intervention, il faut juste consulter son ophtalmo qui va prescrire des collyres lubrifiants et cela suffira.

"Quand la chirurgie de la cataracte se passe bien, a priori il n'y a pas beaucoup de risques en post-opératoire sauf un qui est l'oedème maculaire cystoïde. L'œdème maculaire cystoïde est une petite réaction de la macula après l'intervention chirurgicale, elle n'est absolument pas liée à la chirurgie. On peut faire une chirurgie absolument magnifique et avoir malheureusement un oedème en post-opératoire. Cet oedème de la macula (centre de la rétine, zone qui permet de lire) régresse. Cet oedème signifie qu'il y a eu une réaction au niveau de la rétine, mais cela n'a rien à voir avec la qualité de la chirurgie et c'est un oedème que le patient fait parce qu'il n'a pas aimé l'intervention. C'est souvent long, mais le plus souvent ça régresse. C'est long (plusieurs mois) donc il faut prévenir le patient. Il faut des collyres et des comprimés et on arrive à faire régresser cet oedème avec le temps.

" L'oedème maculaire cystoïde est très rare et c'est exceptionnellement bilatéral. En général, cela ne concerne qu'un oeil. Parfois les patients ont une macula fragile et ils font cet oedème sur les deux yeux. Mais cela est tout de même relativement rare d'une part, et régressif d'autre part.

"Concernant la cataracte secondaire, lorsqu'on opère de la cataracte à l'heure actuelle, l'implant, la lentille va être mise dans un petit sac. On enlève le cristallin en le vidant. On laisse une petite poche et on met l'implant dans la poche. Et cette poche avec le temps va s'opacifier et on l'ouvre au laser. Ce n'est pas une intervention chirurgicale où on ouvre l'oeil, on ouvre simplement avec le laser, on fait un petit orifice central pour redonner la transparence.

"Concernant le déplacement de l'implant, soit il y a eu un traumatisme, soit peut-être que l'implant était un peu ébréché et à la longue il a justement ouvert la petite poche. Dans ce cas, on rentre dans les cas tout à fait exceptionnels, on rentre dans les raretés. On va alors chercher l'implant et on en met un autre."

Voir aussi sur Allodocteurs.fr