1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Rougeole

Rougeole : plus de 60 morts aux îles Samoa

Les îles Samoa sont frappées par une épidémie de rougeole qui a déjà causé plus de 60 décès, principalement chez des enfants, en un mois et demi. Les autorités ont déclaré un état d’urgence et ordonné une campagne nationale de vaccination.

Rédigé le

Rougeole : plus de 60 morts aux îles Samoa
Crédits Photos : Pixabay / © Holger Detje

Epidémie de rougeole aux îles Samoa. Le bilan des victimes atteint au 5 décembre les 62 décès, dont 54 concernant des enfants de quatre ans ou moins. Quelque 4.214 cas de contamination ont été recensés depuis la mi-octobre dans ce pays de 200.000 habitants.

Pour endiguer cette épidémie, les autorités de cet archipel du Pacifique sud ont ordonné la fermeture de tous les commerces et services gouvernementaux non essentiels, coupé la liaison inter-îles par ferry et demandé aux véhicules privés de ne pas circuler. Cette mesure démarre le 5 décembre au matin et doit durer deux jours, le temps d'effectuer une campagne de vaccination nationale contre la rougeole. La vaccination est en effet devenue obligatoire depuis le mois de novembre en vertu d'un état d'urgence.

A lire aussi : Rougeole : l'importance de la vaccination

Drapeau rouge devant les domiciles des non vaccinés

Pour faciliter cette campagne et aider les services de vaccination à repérer les personnes qui n'ont pas encore été vaccinées contre la rougeole, ces dernières doivent afficher un drapeau ou une étoffe rouge devant leur domicile. "J'avais déjà vu des campagnes de mobilisation massives, mais jamais à travers tout un pays comme ça", a confié à l'AFP Sheldon Yett, le représentant de l'Unicef pour le Pacifique. "C'est ce que nous sommes en train de faire. Le pays entier est en train de se faire vacciner".

Passer de 30 à 90% de vaccination

Le taux de vaccination était de 30% de la population avant le début de l'épidémie, et se situait à plus de 55% lorsque la campagne de vaccination a commencé il y a deux semaines.

La campagne du 5 et du 6 décembre, prise sous l'état d'urgence décrété le mois dernier, est censée porter ce taux à plus de 90%, ce qui devrait faire refluer l'épidémie, selon Sheldon Yett.

Un touriste à l’origine de l’épidémie ?

Car plus la couverture vaccinale sera élevée, mieux les habitants seront protégés contre le virus de la rougeole. Selon France Inter, c’est un touriste néo-zélandais en vacances aux Samoa au début du mois d’octobre qui serait à l’origine de cette épidémie.

La méfiance générale vis-à-vis des vaccins a en effet entraîné un recul de la couverture vaccinale et un regain de la maladie dans de nombreux pays comme la Nouvelle-Zélande, l’Australie, les Etats-Unis mais aussi la France, championne du monde des anti-vaccins. Autant de pays dont les habitants voyagent et risquent de contaminer ceux des pays qu’ils visitent.

En février dernier, trois touristes français porteurs de la rougeole avaient ainsi déclenché un vent de panique au Costa-Rica et avaient été placés en quarantaine pour éviter une épidémie dans un pays où beaucoup d’enfants n’ont pas été vaccinés.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr