1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Rougeole

L’école d’ingénieurs de Purpan frappée par la rougeole à Toulouse

Une épidémie de rougeole s’est déclarée à l’école d’ingénieurs de Purpan, à Toulouse, où 17 étudiants ont été contaminés en une semaine. Toute la région Occitanie est actuellement concernée par une forte propagation du virus.

Rédigé le

L’école d’ingénieurs de Purpan frappée par la rougeole à Toulouse
Crédits Photo : © Pixabay / pixelia

En l’espace d’une semaine, les malades se sont multipliés : 17 cas, dont cinq hospitalisations. L’école d’ingénieurs de Purpan à Toulouse est le siège d’une épidémie de rougeole, rapporte le 5 juin 2019 France 3 Occitanie.
Pour limiter la contagion, l’école d’ingénieurs a affirmé prendre des mesures de sécurité. Elle a notamment décidé d’annuler le centenaire de l’établissement qui devait se tenir du 6 au 8 juin et auquel plus de 2.500 personnes étaient attendues.

A lire aussi : Rougeole : êtes-vous protégé ?

Plus de 345 cas en Occitanie

A l’image de cette école supérieure, toute la région Occitanie est actuellement en proie à une vague de rougeole. L’Agence Régionale de Santé (ARS) rapportait en effet le 24 mai dernier dans un communiqué que "depuis le début de l’année 2019, plus de 345 cas de rougeole ont été déclarés" dans la région. Parmi ces cas, l’ARS compte 95 hospitalisations et 31 complications.

"Souvent considérée à tort comme bénigne, la rougeole n’est pas qu’une maladie de l’enfance, elle concerne aussi les adolescents et les jeunes adultes et peut entraîner de graves complications (pneumonies, encéphalites...) et parfois des hospitalisations" martèle l’ARS dans son communiqué. Et l’agence rappelle encore que "le meilleur moyen de se protéger et de limiter la propagation du virus, c'est de se faire vacciner !"

Couverture vaccinale insuffisante

A l’échelle nationale, Santé publique France compte 1.363 cas de rougeole enregistrés depuis le début de l’année. 31% des cas ont nécessité une hospitalisation et 7% ont présenté des complications. Et la circulation du virus de la rougeole s’est, selon l’agence sanitaire, intensifiée au cours du mois de mai. A l’origine de cette hausse de la propagation : une couverture vaccinale toujours insuffisante. 84% des cas sont en effet survenus chez des personnes non ou mal vaccinées.

La France est loin d’être le seul pays touché par ce retour en force de la rougeole. Aux États-Unis, par exemple, la barre des 1.000 cas vient d’être franchie en ce début de mois de juin. Un chiffre qui n’avait pas été atteint à l’échelle d’une année depuis 25 ans.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus