1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales

Moustique tigre : comment s'en protéger ?

Reconnaissable à son corps zébré noir et blanc, et particulièrement agressif, le moustique tigre est l'espèce de moustique la plus invasive sur la planète. Et son territoire ne cesse de s'étendre en France, exposant les habitants à la dengue et au chikungunya, de jour comme de nuit.

Rédigé le , mis à jour le

Moustique tigre : comment s'en protéger ?

De plus en plus présent dans le Sud de la France, il incommode les habitants et tracasse les autorités sanitaires. Le moustique tigreAedes albopictus de son nom scientifique, est la seule espèce présente en France métropolitaine capable de véhiculer la dengue et le chikungunya. Il est particulièrement surveillé depuis son introduction en France en 2004 dans la région de Menton. "C'est un moustique très agressif, donc il peut vite devenir très vite problématique de l'héberger dans son jardin", explique Grégory L'Ambert, entomologiste médical à l'Entente Interdépartementale pour la Démoustication du littoral méditérranéen (EID).

En réalité, les gîtes larvaires (lieu de ponte) des moustiques tigre sont principalement fabriqués par la main de l'homme, dans les milieux urbains ou périurbains. "Huit fois sur dix, les gîtes de moustiques se trouvent chez des personnes. Il faut donc faire attention chez soi à ne pas laisser d'eau pour les moustiques",  explique Grégory L'Ambert. "Le moustique tigre se déplace peu. Celui qui nous pique est né chez nous", peut-on lire sur le site Moustiquetigre.org, invitant à supprimer toutes les petites surfaces d'eau stagnante. Car la femelle moustique pond jusqu'à 500 œufs en une journée à la surface de réservoirs d'eau.

Mettre les moustiques à sec !

Première étape pour lutter contre ces insectes : détruire les réserves de larves. Pour cela, il faut donc traquer toutes les traces d'eau stagnante dans les moindres recoins du jardin. Pots de fleur, pneus usagers, jeux d'enfants, arrosoirs… Les moustiques tigre peuvent se loger partout.

L'Agence Régionale de Santé d'Aquitaine, en partenariat avec l'EID, a mis au point une check-list bien utile pour aider les habitants du Sud de la France à adopter les bons gestes, rappelant par exemple qu'il faut changer l'eau des fleurs au moins une fois par semaine. La liste conseille également de couvrir les réservoirs d'eau douce de moustiquaires, ainsi que les piscines lorsqu'elles ne sont pas utilisées. Autre astuce : mettre des poissons dans les bassins de décoration, car ils tuent les larves.

Télécharger la check-list pour adopter les bons gestes de lutte contre le moustique tigre

Protéger sa peau et sa maison

Si malgré l'assèchement des gîtes de pontes, les moustiques sont toujours présents, des mesures répulsives s'imposent. Pour commencer, il est bon de savoir que le moustique tigre, contrairement à ses cousins, attaque aussi le jour. Les mesures de prévention ne doivent donc pas être limitées à la tombée de la nuit. Comme ce moustique peut quelques fois piquer à travers les vêtements, il est conseillé de se vêtir d'habits amples et longs.

Un ventilateur, ou la climatisation, peuvent être mis en route pour perturber le vol de l'insecte. Cependant, cette mesure ne se suffit pas à elle seule et l'utilisation d'insecticides est très vivement conseillée. Spray pour les corps et les vêtements, spirales ou encore diffuseurs électriques sont utiles pour repousser les moustiques. A l'inverse, les bracelets anti-moustiques, ainsi que les répulsifs naturels (à la citronnelle, par exemple) sont souvent peu efficaces.

Enfin, les moustiquaires restent la meilleure barrière physique contre l'attaque des moustiques tigre. Elles bloquent le passage de ces insectes, notamment autour du lit des enfants. Pour passer à travers les piqûres des moustiques, l'idéal est donc de combiner toutes ces mesures de prévention.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr