1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Coronavirus

Coronavirus : l'armée française plus que jamais mobilisée

A Mulhouse, l’élément militaire de réanimation fonctionne à plein régime depuis trois jours.

Rédigé le , mis à jour le

Coronavirus : l'armée française plus que jamais mobilisée

C’est une première en France : les praticiens hospitaliers passent la main aux militaires. Depuis mardi, l’hôpital de Mulhouse travaille avec des soignants appartenant à l’armée française, au sein d’un élément militaire de réanimation. 

Malades dans un état très grave

Ces experts dans la prise en charge des blessés de guerre, s’occupent aujourd’hui de 16 civils malades du Covid-19. « Cette admission est faite après discussion avec les praticiens hospitaliers de l’établissement. Ils nous proposent les patients provenant d’un service de réanimation qui sont très graves. Le transfert de ces patients est assuré soit par une équipe du centre hospitalier, soit par une équipe du service de santé des armées », explique le Général Jacques Escarment, médecin en chef de l’Etablissement Militaire de Réanimation. 

30 lits de réanimation sous des tentes

Vu de l'extérieur, cette structure militaire sous tente déployée en trois jours, semble rustique. Mais à l’intérieur, 30 lits de réanimation dotés d’appareils de sédation, d’intubation et de respirateurs artificiels permettent une prise en charge optimale. Côté personnel, des renforts de toute la France vont arriver dans les prochaines heures. Une soixantaine de soignants sont déjà en ordre de marche, confirme l’un des médecins en chef, anesthésiste-réanimateur, « On a constitué des équipes avec un médecin, trois infirmiers et deux aides-soignants. Chacune de ces équipes s’occupent de quatre ou cinq patients. Les équipes sont organisées en bordées de 12h, c’est-à-dire qu’elles travaillent 12 heures et une autre équipe va prendre le relais pour prendre en charge ces mêmes patients. » 

Transferts de patients par avion et TGV

Cette structure inédite n’est pas le seul soutien de l’armée pour combattre l’ennemi invisible. Grâce à des avions et des TGV médicalisés, des patients graves sont évacués vers d’autres hôpitaux moins engorgés. Six patients de Mulhouse ont été transférés vers Bordeaux, par avion militaire. douze patients de Corse ont également été évacués vers Marseille grâce au porte-hélicoptère déployé en mer Méditerranée.  

Tous les services mobilisés

« Les différentes composantes du service de santé des armées sont impliquées à la fois sur la composante hospitalière, des hôpitaux militaires et des hôpitaux d’instruction des armées. C'est le cas également de la médecine de force, l’équivalent de la médecine générale pour les civils, et plus largement, toutes les autres composantes de recherche, de santé publique et de ravitaillement sanitaire », explique la porte-parole du service de santé des armées. Même si leurs moyens ne sont pas illimités, la totalité du personnel du service de santé des armées est actuellement mobilisé, soit 14 700 militaires. 

Voir aussi sur Allodocteurs.fr