1. / Maladies
  2. / Maladies infectieuses et tropicales
  3. / Coronavirus

Coronavirus : êtes-vous un patient à risque ?

Le Haut Conseil de la Santé Publique a publié une liste des personnes à risque de formes sévères de Covid-19. Ces patients doivent appliquer encore plus rigoureusement les règles de confinement.

Rédigé le

Coronavirus : êtes-vous un patient à risque ?
Coronavirus : êtes-vous un patient à risque ?

Personnes âgées mais aussi diabétiques insulinodépendants ou patients en obésité morbide... : le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) a dressé le 14 mars la liste des patients qui présentent un risque de développer une forme sévère de la maladie. 

Antécédents cardiovasculaires

Au-delà des personnes de plus de 70 ans, d'autres patients sont particulièrement vulnérables face au coronavirus : les personnes présentant une pathologie chronique respiratoire, ceux ayant des antécédants cardiovasculaires : hypertension artérielle compliquée, accident vasculaire cérébral (AVC) ou  coronaropathie, chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque stade NYHA III ou IV. Les maladies cardiovasculaires font monter le taux de mortalité à 13,2% selon l’OMS, contre 1,4% en temps normal. 

A lire aussi : Dans le Grand-Est, “on fait de la médecine de guerre”

Diabète non équilibré et insuffisance rénale

Si vous êtes diabétique insulinodépendant non équilibré, votre pathologie vous rend plus vulnérable face au Covid-19. C'est le cas également si vous présentez des complications du diabète : le taux de mortalité du coronavirus, associé à cette pathologie, peut atteindre 9,2%.

De la même manière, les patients qui souffrent d'une insuffisance rénale chronique et qui sont dialysés sont plus fragiles face au virus. Le fait d'être sous traitement pour un cancer augmente également le risque. Autre population plus fragile, les patients souffrant d'un déficit immunitaire : patients greffés sous immunosuppresseurs, atteints d'une maladie du sang, atteint d'une infection VIH non contrôlée, ou en chimiothérapie.

Cirrhose et obésité

Plus inattendu, les malades atteints de cirrhose au stade B et ceux atteints d’obésité morbide sont également considérés comme à risque.

Pour ces deux derniers cas, l'HCSP précise que la littérature scientifique manque de données. Toutefois, comme pour les femmes enceintes, le principe de précaution prévaut et il est conseillé d’appliquer les mesures barrière avec beaucoup plus d’attention.

Mesures de confinement spécifiques

Afin de limiter les risques de contracter une forme grave de Covid-19, le HCSP recommande aux personnes à risque de limiter leurs déplacements "aux seuls déplacements essentiels" ; limiter les contacts avec les enfants de moins de 10 ans ; proscrire toute activité collective et veiller à ce que leur entourage applique les mesures barrière de façon renforcée (lavage des mains toutes les heures, port d'un masque chirurgical et mise à l'écart en cas de symptôme).

A lire aussi : L’état d’urgence sanitaire, en quoi ça consiste ?

Voir aussi sur Allodocteurs.fr