1. / Maladies
  2. / Cerveau et neurologie
  3. / Autisme

Plan Autisme : "Pourquoi rien n'est mis en oeuvre ?"

Ce mardi 2 avril a lieu la Journée mondiale de l'autisme. Olivia Cattan, présidente de l'association SOS Autisme France et mère d'un garçon autiste, parle d'une mascarade à propos de cette journée et dresse un bilan alarmant un an après le lancement du plan autisme.

Rédigé le

"Autisme : le combat d'une mère", entretien avec Olivia Cattan, présidente de l'association SOS Autisme France

La France compte aujourd'hui près de 700.000 autistes, dont environ 250.000 enfants. Il est impossible d'avoir le nombre exact de personnes touchées et les causes de ce trouble neurodéveloppemental restent encore mal comprises. La prise en charge est plus que défaillante et les parents confrontés à la maladie de leur enfant doivent affronter un véritable parcours du combattant pour le diagnostic, la prise en charge et les aides. C'est la raison pour laquelle de plus en plus de familles se regroupent pour mieux faire entendre leur voix. Olivia Cattan, présidente de l'association SOS Autisme France, a elle aussi décidé de ne jamais se taire.

Olivia Cattan est mère d'un garçon autiste et soeur d'un frère, dont l'autisme a été diagnostiqué à 40 ans. Invitée du Magazine de la santé ce mardi 2 avril à l'occasion de la Journée mondiale de l'autisme, elle parle d'une mascarade : "Toute le reste de l'année, on reste invisible. On vit dans des galères pour trouver un médecin, une AVS privée ou publique, des thérapeutes... C'est un parcours du combattant, tout ça coûte cher et ce n'est toujours pas remboursé par la Sécurité sociale. Donc qu'avons-nous à fêter le 2 avril ? Notre galère ? Notre colère ? Nos peines ? Nos larmes ?", interroge la présidente de SOS Autisme France.

Olivia Cattan dresse également un bilan un an après le lancement du plan autisme, et dénonce notamment un décalage entre la parole politique et la réalité du terrain : "On a toujours l'impression qu'il y a un discours politique avec lequel on est d'accord. Les associations de parents ne sont pas toujours là pour critiquer les choses mais à un moment donné, on arrive à un total décalage entre la parole politique qui nous dit "il y a ça, il y a ça sur le terrain..." et nous, nous sommes tout seuls et finalement, il n'y a rien donc on s'interroge. Pourquoi rien n'est mis en oeuvre ?".

Alors qu'un film d'investigation "Autisme – Un mensonge d'état", dans lequel Olivia Cattan interpelle les pouvoirs publics, est disponible sur Internet, la présidente de SOS Autisme France dénonce un "marché de l'autisme" : "Nous devons payer les psychologues, la psychomotricité, l'ergothérapie... Si l'orthophonie est remboursée par la Sécurité sociale, le reste ne l'est pas. Si vraiment on souhaite mettre en place une prise en charge pour stimuler l'enfant avec plusieurs heures de psychologue, de psychomotricité... il faut un vrai budget (...) Et de nombreux spécialistes, y compris ceux en faveur des méthodes comportementales, continuent de proposer des solutions médicamenteuses. Résultat : les parents qui ne veulent pas donner une camisole chimique à leur enfant se retrouvent démunis, ils ne savent plus quoi faire et se tournent vers tout et n'importe quoi sur le marché".

Afin de donner une information en temps réel, pointue et spécialisée mais aussi un espace de parole libre traduisant des difficultés quotidiennes des familles et des personnes en situation de handicap, Olivia Cattan a par ailleurs lancé "Le Magazine de la Différence". Fait par des journalistes concernés et des chroniqueurs en situation de handicap, ce magazine parle d'inclusion à l'école, dans les clubs de sport et les lieux de culture, de prise en charge, de science, de recherche, d'emploi, de politique du handicap... Une rubrique est consacrée chaque mois à une ville de France afin de faire état de l'inégalité territoriale en matière de prise en charge. La rubrique "Vue d'ailleurs" permet, elle, de montrer les expériences réussies d'inclusion ailleurs en Europe.

Retrouvez l'intégralité de l'interview d'Olivia Cattan en vidéo.

En savoir plus :

  • Association SOS Autisme France
     
  • Le magazine de la différence
    Le Magazine de la Différence (et de l'Inclusion) décrypte les stratégies et les influences à l'oeuvre dans le monde du handicap visible et invisible.
     
  • Miviludes
    La Miviludes observe et analyse le phénomène sectaire, coordonne l’action préventive et répressive des pouvoirs publics à l’encontre des dérives sectaires, et informe le public sur les risques et les dangers auxquels il est exposé.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus