Otite : oreilles en danger

L'otite est une inflammation courante de l'oreille. Les jeunes sont plus touchés que les adultes puisqu'entre l'âge de 6 mois et 2 ans, l'otite survient chez un enfant sur trois. D'apparence bénigne, cette affection peut pourtant, en l'absence de traitement, conduire à la surdité.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le
Otite : oreilles en danger

Qu'est-ce qu'une otite ?

Marina Carrère d'Encausse et Antoine Piau expliquent en image les différentes parties de l'oreille
Marina Carrère d'Encausse et Antoine Piau expliquent en image les différentes parties de l'oreille

L'impression d'entendre moins bien et une désagréable sensation d'oreille bouchée... Derrière ces symptômes se cache peut-être une otite, une inflammation qui peut endommager le tympan et provoquer une perte d'audition, notamment lorsqu'elle est chronique.

L'oreille se divise en trois parties : l'oreille externe, moyenne et interne. L'oreille externe est constituée du pavillon ainsi que du conduit auditif. L'oreille moyenne est délimitée par le tympan. Ce dernier permet de recueillir les sons et de les transmettre à trois osselets : le marteau, l'enclume et l'étrier. L'oreille interne est formée des canaux semi-circulaires et de la cochlée renfermant les cellules de l'audition. La trompe d'Eustache relie l'oreille interne et la région nasale postérieure. Son rôle est de drainer vers les sécrétions de la région auriculaire la gorge.

Chez l'enfant, l'otite est due à une infection dans 80 à 90% des cas (source : vidal). Si des microbes se développent dans le conduit auditif, la paroi devient douloureuse, on parle d'otite externe. Elle survient surtout chez les baigneurs et ceux qui se nettoient trop souvent les oreilles. Il ne faut pas oublier que le cérumen joue un rôle de protection. Sa composition acide limite la prolifération des bactéries.

Quand les otites se succèdent et qu'elles sont mal soignées, même si le tympan résiste, il se tend et se bombe jusqu'à parfois céder. L'oreille moyenne est alors en contact direct avec l'extérieur. Elle n'est plus protégée et la moindre goutte d'eau peut entrer dans la caisse du tympan et provoquer des douleurs. Cette perforation peut aussi favoriser les infections et abîmer dans certains cas, les osselets de l'oreille moyenne et donc altérer l'audition.

Plusieurs types d'otites

Le plus souvent, les pédiatres prennent en charge les otites chez l'enfant. Quand elles persistent, une visite chez l’ORL s'impose.
Le plus souvent, les pédiatres prennent en charge les otites chez l'enfant. Quand elles persistent, une visite chez l’ORL s'impose.

Les otites sont des affections fréquentes qui touchent les enfants et qu'il ne faut pas négliger car elles peuvent altérer l'audition.

L'otite externe est causée par une infection microbienne du conduit auditif. Elle entraîne des douleurs dans la paroi. Elle est plus fréquente chez les baigneurs et ceux qui se nettoient trop souvent les oreilles. Le cérumen joue un rôle de protection, il est acide et empêche la prolifération des bactéries.

Mais chez les enfants, c'est l'otite moyenne aiguë qui est plus la fréquente. Elle apparaît le plus souvent lorsque l'arrière-nez est encombré à la suite d'un rhume. Le canal d'Eustache se bouche. Les sécrétions stagnent dans la partie moyenne de l'oreille et finissent par s'infecter. Le signe principal de l'otite moyenne est un tympan rouge qui peut bomber, car de l'autre côté, là où se trouvent les osselets, du pus s'accumule et reflue vers le tympan. Ces signes d'inflammation sont caractéristiques Les complications de l'otite moyenne aiguë sont surtout infectieuses dans les 6 à 24 mois qui suivent l'otite (infections bactériennes, méningites, mastoïdites).

Du liquide peut persister derrière le tympan, une sorte de glue qui va empêcher les osselets de bouger normalement. La plupart se résolve spontanément mais lorsque le liquide persiste durant plus de 3 mois, c'est ce que l'on appelle une otite séreuse ou séro-muqueuse. Ce type d'otite peut se compliquer d'une rétraction du tympan ou d'un choléastome. Le dépistage de ces otites est très important, car elles peuvent aussi entraîner une baisse d'audition et être responsable de difficultés scolaires. 

Otite : comment s'en débarrasser ?

Le traitement fait appel aux antibiotiques, notamment chez les enfants de moins de 2 ans durant 8 à 10 jours, ou de plus de 2 ans avec un risque particulier ou des symptômes très marqués, durant 5 à 6 jours. Un traitement symptomatique fait appel à un médicament contre la fièvre et la douleur (paracétamol en première intention). Des gouttes contenant un anesthésique peuvent être administrées dans l'oreille pour diminuer la douleur, chez les plus de 1 an.

Outre la voie médicamenteuse, il existe deux solutions, la paracentèse ou la greffe :

La paracentèse consiste à percer un petit trou dans le tympan pour évacuer le liquide. Mais cette ouverture peut se refermer et si l'inflammation persiste, une nouvelle otite séreuse se déclenche. Pour éviter les récidives, il faut alors poser un système qui permet de mieux aérer l'oreille. Appelé aérateur trans-tympanique, il est mieux connu sous le nom de yo-yo. L'enfant garde généralement cet aérateur pendant 18 ou 24 mois, mais parfois les otites recommencent rapidement, il faut alors en poser un autre.

Selon les cas, le chirurgien utilise un modèle diabolo, qui finit par tomber au bout de quelque temps, ou un T tube, qui reste dans l'oreille et ne tombe pas tout seul. On retire ce dernier seulement lorsque l'on considère qu'il n y a plus de risque d'otite, généralement au bout d'un an. La pose d'aérateurs trans-tympaniques, ou yoyo, est réalisée en cas de baisse d'audition ou d'atteinte du tympan, ou d'otites moyennes aigues à répétition chez les moins de 3 ans.


La greffe de tympan... Mais quand les otites se répètent et qu'elles sont mal soignées, le tympan peut se perforer. L'oreille moyenne se retrouve alors en contact direct avec l'extérieur. Elle n'est plus protégée et la moindre goutte d'eau peut entrer dans la caisse du tympan et provoquer des douleurs.

Cette perforation peut aussi favoriser les infections et abîmer, dans certains cas, les osselets de l'oreille moyenne. Quand c'est le marteau ou l'enclume qui sont atteints, des traitements chirurgicaux existent, mais quand c'est l'étrier qui est altéré, c'est plus difficile. Pour éviter d'en arriver là, en cas de perforation du tympan, la seule solution est la greffe.

Otites à répétition : des conséquences sur l'audition

Les otites à répétition dans l'enfance peuvent engendrer des séquelles graves et provoquer une baisse de l'audition à l'âge adulte.

"Quand on fait beaucoup d'otites, le tympan qui normalement est une membrane rectiligne, résistante, perd une de ses couches. Du coup, il perd de sa résistance. Des phénomènes font que l'aération dans l'oreille se fait mal et le tympan se retrouve aspiré au fond de l'oreille. Parfois, il peut même se perforer ou faire d'autres maladies plus graves", explique le Dr Mary Daval, chirurgien ORL.

Pour faire face à la baisse d'audition, le patient doit être suivi régulièrement par un ORL et subir une série d'examens pour déterminer si une intervention est nécessaire ou non.

Tympanoplastie : la reconstruction du tympan

Quand les patients se plaignent d'une baisse d'audition importante à la suite d'otites, il est fréquent que le tympan soit atteint mais aussi les osselets. Seule une intervention permet de voir s'il est possible de retrouver une audition correcte.

Lorsque le tympan est perforé, on peut le réparer grâce à une greffe. C'est ce qu'on appelle la tympanoplastie.

Quand l'otite est une urgence

Quand l'otite est une urgence
Quand l'otite est une urgence

Les otites ne sont pas des urgences chez l'adulte si la température reste normale et si aucun malaise ne se manifeste. Mais quand une douleur persiste et s'accompagne d'une perte d'audition, il est alors important de consulter.