Le cas de polio rapporté au Venezuela n’en est pas un

Contrairement à ce qui a été annoncé le 11 juin par l'Organisation panaméricaine de la Santé, la poliomyélite n’est pas réapparue au Venezuela.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le
Le dernier cas de polio au Venezuela a été recensé en 1989.
Le dernier cas de polio au Venezuela a été recensé en 1989.  —  © VisualHunt

Nous relayions l’information de l'Organisation panaméricaine de la Santé (OPS) le 11 juin dernier : au Venezuela, un enfant avait été contaminé par le virus de la poliomyélite. Une nouvelle particulièrement inquiétante pour ce pays, qui avait pourtant éradiqué la maladie en 1989. L’enfant, qui vit dans une région très pauvre, présentait des symptômes de paralysie flasque aiguë et n’était pas vacciné. Mais l’information vient d’être démentie par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). "Les derniers tests de laboratoire ont confirmé que la cause de la paralysie n'est pas le poliovirus sauvage ou le poliovirus dérivé du vaccin", a déclaré l’instance des Nations unies dans un communiqué envoyé aux rédactions le 15 juin.

37 cas de poliomyélite dans le monde en 2016

La poliomyélite est une maladie très contagieuse qui frappe surtout les enfants de moins de cinq ans. Elle peut laisser des séquelles paralytiques ou entraîner la mort. Le nombre de cas a baissé de plus de 99% entre 1988 et 2016 grâce à un vaste programme de vaccination. En 2016, on ne comptait plus que 37 cas de poliomyélite dans le monde. La maladie existe néanmoins toujours au Nigeria, au Pakistan et en Afghanistan.

Le Venezuela subit actuellement une grave crise économique et politique. Dans les régions les plus défavorisées, la couverture vaccinale est très faible. La rougeole, entre autres, frappe le pays de plein fouet. L’année dernière, le Venezuela a enregistré 85% des cas recensés sur l'ensemble des pays d'Amérique latine et des Caraïbes, selon l'OPS.