Ebola : MSF récompensée par le prestigieux prix Lasker

Ebola : MSF récompensée par le prestigieux prix Lasker

L'ONG Médecins sans frontières (MSF) sera lauréate du prestigieux prix Lasker 2015, conjointement à trois chercheurs américains, a annoncé la fondation organisatrice. MSF voit saluées "ses initiatives audacieuses" contre la récente épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest et "ses actions efficaces et soutenues en première ligne face à une urgence sanitaire". Un prix Lasker est attribué chaque année dans trois catégories, pourvues chacune d'une récompense de 250.000 dollars.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le
Statuette remise aux lauréats du prix Lasker
Statuette remise aux lauréats du prix Lasker

Médecins sans frontières a pris l'initiative de répondre à la situation désastreuse provoquée par l'épidémie d'Ebola alors que d'autres restaient les bras croisés", a souligné le Dr Alfred Sommer de l'académie de santé publique Johns Hopkins à Baltimore (Maryland), un des responsables du jury. A ce titre, l'organisation non-gouvernementale a reçu le prix Lasker 2015 du service public.

Cette année, outre MSF, trois autres chercheurs sont lauréat d'un prix Lasker.

“Les lauréats des prix Lasker cette année ont fait des avancées dans les processus génétiques essentiels à toute vie, mis au point de nouveaux traitements contre le cancer en libérant le potentiel du système immunitaire et œuvré pour contenir une épidémie dévastatrice d'Ebola”, a déclaré Claire Pomeroy, présidente de la Fondation Lasker créée en 1942. Les prix seront présentés aux lauréats lors d'une cérémonie le 18 septembre à New York.

Les autres lauréats

Une deuxième récompense de 250.000 dollars sera ainsi remise à deux chercheurs : la généticienne Evelyn Witkin, 94 ans, professeur retraitée de l'Université Rutgers (New Jersey) et le Dr Stephen Elledge, 59 ans, professeur de génétique à la faculté de médecine de Harvard (Massachusetts).

Ils sont récompensés dans la catégorie recherche fondamentale pour leurs découvertes sur le mécanisme de protection et de réparation de l'ADN chez tous les organismes vivants.


Stephen Elledge et Evelyn Witkin (source : Fondation Lasker)

Enfin, le Dr James Allison, 67 ans, professeur d'immunologie au Centre du cancer de l'Université du Texas, recevra le prix Lasker dans la catégorie recherche clinique, pour la découverte et la mise au point d'une immunothérapie qui permet de mobiliser le système immunitaire pour combattre les cellules cancéreuses.

Cette percée a permis de mettre au point une nouvelle classe de traitements qui se sont avérés efficaces contre notamment le mélanome, un cancer très agressif de la peau qui laissait jusqu'alors la médecine impuissante, tuant 50% des malades en moins d'un an après le diagnostic. Aujourd'hui des patients ont des rémissions de plus de dix ans.


James Allison (source : Fondation Lasker)

En 2014, le neurochirurgien français Alim-Louis Benabid avait obtenu le prix Lasker pour ses travaux novateurs sur la maladie de Parkinson qu'il a partagé avec le neurologue américain Mahlon DeLong. Ils ont mis au point la technique dite de stimulation cérébrale profonde.

L'antichambre du prix Nobel

Les prix Lasker récompensent les chercheurs, les cliniciens et des membres de la fonction publique qui ont permis des progrès majeurs dans la compréhension, le diagnostic, le traitement, la guérison ou la prévention des maladies humaines.

Selon la fondation, 86 lauréats du Lasker ont ensuite obtenu un prix Nobel.