Dengue : la Nouvelle-Calédonie déclare l'épidémie

La Nouvelle-Calédonie a été déclarée en situation d'épidémie de dengue, en raison de la forte augmentation de cas de la maladie depuis le mois de décembre 2016.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le
Dengue : la Nouvelle-Calédonie déclare l'épidémie

Depuis le mois de décembre 2016, 163 cas de dengue de type 1* ont été recensés dont 80 cas sur les dix premiers jours de 2017.

"La situation est préoccupante, nous sommes à l'aube d'une épidémie de dengue qui pourrait être importante si nous ne nous mobilisons pas tous", a déclaré à la presse Valentine Eurisouké, membre de l'exécutif en charge de la santé.      

Fort taux d'hospitalisation

Ce début d'épidémie est en outre marqué par un fort taux d'hospitalisation deux à quatre fois supérieur à celui observé lors des précédentes épidémies. Onze patients dont trois enfants sont actuellement hospitalisés. "Si l'épidémie continue de progresser, les structures de santé et l'économie du pays pourraient être mises à mal", a également déclaré Mme Eurisouké.

Les autorités sont d'autant plus inquiètes que la chaleur de l'été austral et la hausse des déplacements en cette période de vacances scolaires risquent de favoriser l'apparition de nouveaux foyers.      

Renforcer la lutte anti-vectorielle

 A l'aéroport international, les sept vols hebdomadaires vers le Vanuatu font l'objet de mesures de prévention et d'information car une épidémie de dengue de type 2 sévit dans cet archipel, voisin de la Nouvelle-Calédonie. "Ce type de virus n'a pas circulé en Calédonie depuis 1998, la population n'est donc pas immunisée", a déclaré Jean-Paul Grangeon, médecin inspecteur de la Dass.      

Les autorités ont exhorté la population à détruire les gites larvaires de moustiques, à se protéger contre les piqûres et à consulter un médecin dès l'apparition des premiers symptômes. L'an dernier, le virus 1 a circulé toute l'année alors qu'auparavant nous avions une période de répit au moment de la saison fraîche", a également indiqué Valentine Eurisouké, préconisant un renforcement de la lutte anti-vectorielle.

avec AFP

* D'après l'Institut Pasteur, les souches du virus de la dengue se répartissent en quatre sérotypes distincts : DEN-1, DEN-2, DEN-3 et DEN-4. Les sérotypes désignent les catégories dans lesquelles sont classés certains virus, en fonction des anticorps spécifiquement libérés contre eux par l'organisme.

La dengue est due à un virus transmis par les insectes. Il est transmis à l'homme par le moustique Aedes lors du repas sanguin.

La dernière grande épidémie de dengue en Nouvelle-Calédonie date de 2003 et avait fait 19 morts. La dengue est une maladie infectieuse aigüe, qui provoque forte fièvre, maux de têtes et douleurs articulaires. Elle est mortelle si elle prend une forme hémorragique.