©Capture écran
©Capture écran

Lydia Veyrat, aide-soignante en première ligne contre la covid, menacée d'expulsion

Cette ressortissante béninoise travaille depuis un an et demi dans un Ehpad en Isère. Malgré cela, sa demande de renouvellement de titre de séjour lui a été refusée.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Aucune insertion particulière dans la société française." C’est ainsi que la préfecture de Savoie justifie l'obligation de quitter le territoire adressée à Lydia Veyrat. Cette aide-soignante de 37 ans est arrivée en France en mai 2019 après le décès de son mari français avec qui elle vivait au Bénin, pour liquider la succession en Savoie, d'où il était originaire.

Dans cette attente, l'infirmière a décroché un CDD comme aide-soignante dans un Ehpad à Pontcharra (Isère) dès juillet, qui s'est transformé en CDI en octobre 2020.

Sa demande de renouvellement de titre de séjour lui a été refusée par la préfecture de la Savoie, et son recours devant la justice administrative a également été rejeté.

Engagée dans la lutte contre la covid

"L'Ehpad du Granier a attesté par écrit qu'ils avaient besoin d'elle ! Le préfet dit au tribunal qu'il ne connaissait pas l'ensemble des éléments du dossier de cette personne mais ne dit pas non plus qu'il va revoir son dossier", a déploré son avocat Didier Besson.

L'avocat a saisi le ministre de l'Intérieur et compte aussi faire appel de la décision du TA de Grenoble.

"C'est une situation incompréhensible", a renchéri une de ses supérieures de l'Ehpad. "Elle parle parfaitement français, a un CDI, sa belle-famille, ses collègues et ses amis ici : il n'y a pas plus intégré que Mme Veyrat et c'est une salariée modèle".

"Lors de la 1ère et la 2e vague, nous avons manqué de personnel et Lydia n'a pas manqué un seul jour et a même fait des heures supplémentaires", a-t-elle ajouté.

Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes se sont mobilisés en soutien à Lydia Veyrat, et une pétition a vu le jour.