Covid : « 30% d’occupation en réanimation, c’est un vrai signal d’alarme »

En Île-de-France, tous les critères pour basculer en alerte maximale ont été franchis. L’inquiétude grandit dans les services de réanimation.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Mardi 29 septembre, le taux d’occupation des lits en réanimation pour les patients atteints de la covid 19 atteignait 32,1% en Ile-de-France. Au-dessus du seuil critique de 30%. « On sait qu’on va être en tension très rapidement. 30% d’occupation des lits de réanimation c’est un vrai signal d’alarme.»

Si on ne veut pas diminuer les chances des patients qui n’ont pas de covid, il faut qu’on arrive à diminuer l’afflux des patients qui ont le covid » s’inquiète le Professeur Jean-Michel Constantin, chef de service anesthésie-réanimation à l'Hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris.

"On ne veut pas avoir à choisir"

« En mars dernier on ne faisait que du covid… Aujourd’hui, la moitié des lits, c’est des traumatisés de la route. S’il n’y a pas de confinement, il n’y aura pas de diminution des traumatisés de la route » ajoute le Pr Constantin.

« Aujourd’hui on craint d’arriver à une compétition entre les patients qui ont le covid et ceux qui n’ont pas le covid. On ne veut pas avoir à choisir. On veut éviter d’avoir à déprogrammer la chirurgie lourde car on ne peut pas décaler sans cesse les indications chirurgicales… » explique le Pr Constantin.