Image d'illustration.
Image d'illustration. Crédits Photo : Ministère des solidarités et de la santé

Après Stopcovid, TousAntiCovid : quelles nouveautés ?

La nouvelle version de l'application Stopcovid, appelée TousAntiCovid est lancée aujourd’hui. Cette mise à jour espère séduire les Français pour avoir la possibilité de casser les chaînes de transmission du coronavirus.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

"Mieux alerter et tracer ses contacts." C’est l’objectif de la mise à jour de l’application Stopcovid, appelée TousAntiCovid, lancée ce 22 octobre. Comme son ancienne version, elle reste anonyme, gratuite, facultative et fonctionnera par Bluetooth pour repérer les éventuels contacts avec une personne malade.

Premier point à retenir : si vous avez déjà téléchargé Stopcovid sur votre téléphone, nul besoin de la désinstaller. "La mise à jour se fera de façon automatique dès le 22 octobre" prévient le gouvernement.

A lire aussi : Covid : La Cnil contrôlera les données de traçage

Ce qui change

La nouvelle version de l’appli inclut désormais "un centre d’informations", qui regroupe "des informations sur la situation épidémiologique en France ainsi que des actualités en lien avec la lutte contre l’épidémie", révèle le ministère de la Santé. Vous pourrez par exemple retrouver sur l’application les mesures mises en place par les autorités nationales et locales.

Ensuite, l’appli donne accès à DépistageCovid, une "carte des centres de dépistages actualisée et avec des informations sur les temps d’attentes remontées par les utilisateurs" et à MesConseilsCovid "pour avoir des conseils personnalisés".

L’accès aux attestations dérogatoires de déplacement par les zones concernées par le couvre-feu est également facilité dans l’application.

Le ministère promet enfin "une plus grande transparence avec la publication automatique et régulière des chiffres l’utilisation de l’application".

Ce qui ne change pas

Comme pour l’ancienne version, le ministère de la Santé recommande de l’activer dans les moments "où on doit redoubler de vigilance". Il cite notamment les restaurants, les cantines, les salles de sport et à chaque fois que vous participez "à un évènement professionnel, quand il y a un risque que tout le monde ne respecte pas les autres gestes barrières."

Si vous avez activé votre application et que vous avez eu un contact rapproché (moins d’un mètre de distance pendant au moins 15 minutes) avec une personne diagnostiquée positive à la covid et utilisatrice de l’application, vous serez alerté via l’application.
Cette alerte vous permet ensuite de vous faire dépister de façon prioritaire, au même titre qu’une personne contact identifiée par un médecin ou par l’assurance maladie.

La nouvelle version de l’application française reste également "centralisée". Elle ne rejoint donc pas les applications de traçage des cas allemande, irlandaise ou italienne, interconnectées dans un système qui pourrait concerner au final une vingtaine de pays européens.

Le gouvernement espère malgré tout que cette mise à jour donnera un nouveau souffle à l’application Stopcovid, qui a été téléchargée par moins de 4% de la population française depuis son lancement début juin.