La médiation par l'animal peut-elle aider les malades d'Alzheimer ?

Comment les animaux aident-ils concrètement les malades d'Alzheimer ? S'agit-il forcément de chiens ? Au bout de combien de temps peut-on observer des progrès chez les patients Alzheimer qui bénéficient de ces séances ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Dr Laure Jouatel, gériatre :

"J'ai dirigé une thèse sur l'impact de la médiation par l'animal chez les patients Alzheimer. On est plutôt sur une prise en charge globale avec la médiation par l'animal. On est sur le cognitif, sur le moteur et le psycho-affectif. L'idée de l'étude en question et de la thèse était de voir si on pouvait amoindrir les troubles du comportement. On a la maladie avec les troubles cognitifs, on est plutôt sur du symptôme de maladie, et on a autour les troubles du comportement qui épuisent l'aidant, qui épuisent les équipes et parfois mettent à mal la qualité de vie du patient. On a un impact probant puisque les résultats sont significatifs.

"On obtient généralement des progrès au bout de trois mois minimum. On fait trois à quatre mois de prise en charge de manière hebdomadaire (1h30 par semaine). On utilise les chiens et les lapins, mais plutôt des chiens en général."