Chronique de Gérard Collard, du 6 septembre 2013
Chronique de Gérard Collard, du 6 septembre 2013

La sélection du 6/09/2013

Tous les vendredis sur France 5 à partir de 13h40, le libraire Gérard Collard vous présente sa sélection de livres dans le Magazine de la santé, entre coups de gueule et coups de coeur. Découvrez ses conseils de lecture du vendredi 6 septembre 2013.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

* Résumé des éditeurs

  • Naissance : roman
    Yann Moix
    Ed. Grasset, août 2013

La naissance ne saurait être biologique : on choisit toujours ses parents. Naître, c'est semer ses géniteurs. Non pas tuer le père, mais tuer en nous le fils. Laisser son sang derrière, s'affranchir de ses gènes. Chercher, trouver d'autres parents : spirituels. Ce qui compte, ce n'est pas la mise au monde, mais la mise en monde.

Naître biologiquement, c'est à la portée du premier chiot venu, des grenouilles, des mulots, des huîtres. Naître spirituellement, naître à soi-même, se déspermatozoïder, c'est à la portée de ceux-là seuls qui préfèrent les orphelins aux fils de famille, les adoptés aux programmés, les fugueurs aux successeurs, les déviances aux descendances. Toute naissance est devant soi. C'est la mort qui est derrière. Les parents nous ont donné la vie ? A nous de la leur reprendre. Le plus tôt possible.

  • Le cas Eduard Einstein
    Laurent Seksik
    Ed. Flammarion, août 2013

"Mon fils est le seul problème qui demeure sans solution." Albert Einstein.

Le fils d'Einstein a fini parmi les fous, délaissé de tous, jardinier de l'hôpital psychiatrique de Zurich. Sa mère, qui l'a élevé seule après son divorce, le conduit à la clinique Burghölzli à l'âge de vingt ans. La voix du fils oublié résonne dans ce roman où s'entremêlent le drame d'une mère, les faiblesses d'un génie, le journal d'un dément. Une question hante ce texte : Eduard a-t-il été abandonné par son père à son terrible sort ? Laurent Seksik dévoile ce drame de l'intime, sur fond de tragédie du siècle et d'épopée d'un géant.

  • Le siècle d'Albert Einstein
    Laurent Lemire
    Ed. Perrin, avril 2008

E=mc2 n'est pas qu'une équation. C'est la signature du XXe siècle. Ceux qui l'ont compris sont moins les historiens que les artistes. Quand on demanda un jour au grand peintre surréaliste Roberto Matta quel était, selon lui, le plus grand artiste du siècle, il répondit sans hésiter : Albert Einstein. Ce n'était pas une boutade.

L'homme qui a le plus modifié notre vision du monde, c'est le physicien. Mais avec Einstein, c'est toute une génération qui entreprend de révolutionner l'Occident. Avec le talent de plume qui en fait l'un des meilleurs vulgarisateurs de la pensée scientifique, Laurent Lemire raconte les trajectoires croisées des forgerons du monde moderne. Car il est vain de séparer les sciences de la pensée, des arts et de l'action politique si l'on veut comprendre quelque chose à ce siècle tragique et fabuleux que fut le XXe siècle.

De Berlin à New York, des couloirs de la Société des Nations au projet Manhattan de bombe atomique, son histoire s'écrit autant avec des chiffres que des lettres.

  • Trois grands fauves
    Hugo Boris
    Ed. Belfond, août 2013

Le portrait de trois prédateurs : Danton, Hugo et Churchill. Trois héros qui ont en commun d'avoir été confrontés très tôt à la mort, d'avoir survécu et d'y avoir puisé une force dévorante. Trois survivants qui ont opposé leur monstruosité à la faucheuse.

Trois grands fauves, ou comment défier la mort en trois leçons.

Trois portraits fragmentés et subjectifs, raccourcis saisissants d'une vérité qui échappe aux historiens. Une filiation imaginaire se tisse entre les personnages, dessinant une figure nouvelle. Qu'est-ce qu'un grand homme ? Où est son exception ?

  • Les mères
    Samantha Hayes
    Ed. Cherche Midi, avril 2013

Claudia est enceinte et au comble du bonheur. Heureuse dans sa vie de famille, qu’elle partage avec James, son mari, et les jumeaux qu’il a eus d’un premier mariage, elle s’épanouit également dans son métier d’assistante sociale. Mais, quand James est appelé en mission pour l’armée, le couple doit se mettre en quête de la "nanny" idéale pour s’occuper des jumeaux et soulager Claudia dans son quotidien.

Zoe Harper, charmante jeune femme aux références impeccables, s’impose comme la perle rare, et s’installe aussitôt chez eux, à Birmingham. Mais il apparaît rapidement que Zoé n’est pas là uniquement pour garder les enfants... et que sa détermination à entrer au service de ce couple tranquille cache de mystérieuses intentions. Face à cette personnalité étrange, Claudia est partagée entre sympathie et méfiance.

Pendant ce temps, l’inspecteur Lorraine Fisher et son partenaire, Sam (son mari dans le civil), enquêtent sur une affaire qui terrorise la ville : le meurtre d’une femme sur le point d’accoucher, retrouvée éventrée dans son appartement. Bientôt, une seconde femme enceinte est agressée dans des conditions similaires. Une troisième future maman ne tardera pas à venir alourdir la liste des victimes de ce monstrueux assassin…

À travers les voix de Claudia, Zoë et Lorraine, Samantha Hayes signe un thriller totalement imprévisible, qu’un suspense soutenu empêche littéralement de lâcher avant la fin. Conférant à ses personnages une vérité et une densité psychologique rares, elle suscite une empathie immédiate chez son lecteur. Elle aborde enfin, avec un sens magistral de l’intrigue et de la construction, des thèmes aussi universels que le couple, la solitude et la maternité.

Vous pouvez commander les livres présentés par Gérard Collard en vous rendant sur le site de la librairie en ligne La Griffe noire.