1. / J'ai mal…
  2. / Aux dents
  3. / Hygiène des dents

Dents : davantage de prévention à partir d'aujourd'hui

L'objectif est, entre autres, de prévenir les caries dentaires chez les enfants.

Rédigé le

Dents : davantage de prévention à partir d'aujourd'hui
@Pixabay

Bonnes nouvelles pour nos dents ! A partir d'aujourd'hui, plusieurs mesures de prévention bucco-dentaire, vont être remboursées par la Sécurité sociale. La première concerne la pose d'un vernis pour prévenir les caries dentaires...

Le fluor, l'ami de nos dents ?

A compter du 1er avril, l’application d’un vernis fluoré sera remboursée pour les enfants, de 6 à 9 ans, à une fréquence biannuelle, à hauteur de 25 euros. Tous les enfants ne sont, en revanche, pas concernés. Seule condition : "Il faut que l’enfant présente un risque carieux individuel (RCI) élevé", explique le Dr Christophe Lequart, porte-parole de l’Union française pour la santé bucco-dentaire (UFSBD).

L'utilisation d'un vernis fluoré favorise la prévention des caries dentaires. Cela apporte une dose de fluor, "qui va se fixer sur l’émail des dents". Enrichi, l’émail sera "plus résistant" aux attaques des bactéries présentes dans nos bouches, "ce qui permet de diminuer le risque de formation de caries", explique le praticien.

"Une bonne nouvelle"

La seconde mesure existe depuis une dizaine d'années. Elle permet de bénéficier d'un rendez-vous de prévention chez le dentiste, remboursée à 100 % par l'Assurance maladie. C'est le programme bucco-dentaire "M’T dents". Il est proposé tous les trois ans, aux jeunes de 6 à 24 ans. A dater d'aujoud'hui, il sera également proposé aux enfants dès l'âge de 3 ans. "Les visites à 6 et 12 ans sont obligatoires. Pour le reste, ce ne sont que des incitations", rappelle le Dr Lequart.

Selon le praticien, proposer le programme "M'T dents" dès l'âge de 3 ans est une "bonne nouvelle". Et pour cause : "Lors de la première visite à 6 ans, qui correspond à l'apparition de la première molaire définitive, beaucoup d'enfants arrivaient avec des caries, dues à une mauvais hygiène alimentaire et bucco-dentaire", explique le chirurgien-dentiste. Et comme le dit l'adage, "mieux vaut prévenir que guérir !"

En pratique, l’assuré reçoit un courrier de l’Assurance maladie, quelques jours avant son anniversaire. Il est ensuite invité à prendre rendez-vous avec le praticien de son choix pour effectuer un examen bucco-dentaire. "La consultation est prise en charge à 100 %. Et si des soins sont nécessaires à l’issue de l’examen, ils seront également remboursés, en dehors des soins d'orthodontie et des prothèses", précise le praticien.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus